Se connecter S’abonner

Placement : les bons chiffres du crowdfunding immobilier

Le rythme de croissance du financement participatif immobilier reprend son niveau d’avant la crise sanitaire selon une étude.

crowdfunding immobilier
Crédit: iStock.

Le crowdfunding immobilier se porte bien. Le dernier baromètre semestriel de Fundimmo et HelloCrowdfunding, publié le 21 juillet, fait état d’une collecte de 408,1 millions d’euros pour financer 468 projets. Ce montant est en augmentation de 122% par rapport au premier semestre 2020 et le nombre de projets augmente de 104%. Le secteur aurait retrouvé son rythme de croissance d’avant la crise sanitaire. Sur ces plus de 408 millions d’euros, 115,2 millions ont été remboursés, représentant 188 projets. Ces chiffres sont, là encore, en augmentation par rapport à la même période l’an dernier (respectivement +50% et +35%). Le montant moyen par collecte est aussi en hausse, de 8,5%, à 872.074 euros et le rendement annuel moyen est de 9,2%.

Autres enseignements de ce baromètre semestriel, la durée moyenne de placement, qui est passée à 20,5 mois, contre 21 mois au premier semestre 2020. Le baromètre se base sur les données de 40 plateformes et les investisseurs (au nombre de 302 en moyenne) y ont placé 2.888 euros par collecte. « Les plateformes ont démontré leur capacité à lever d’importantes sommes dans des délais très courts, en phase avec les attentes d’acteurs immobiliers de taille plus conséquente et portant des projets de plus grande ampleur », commente Jérémie Benmoussa, Président du Directoire de Fundimmo.

Des projets de type résidentiel

Le type de projets immobiliers financés via le crowdfunding est majoritairement résidentiel, à 76,6%, devant les autres catégories, dont les bureaux (8,5%) et les commerces (6,3%). Par ailleurs, les opérations de marchands de biens représentent 52,1% de la collecte totale, confirmant leur croissance. Pour rappel, il s’agit d’achats de biens qui sont ensuite valorisés puis revendus avec une plus-value. « Si les grands indicateurs du marché sont positifs, il convient toutefois de rester prudent dans l’analyse de l’ensemble des chiffres. Le second semestre apportera des réponses à quelques questions, et notamment la durabilité de cette reprise alors que la crise sanitaire n’est pas encore totalement derrière nous », précise dans le communiqué Jérémie Benmoussa.

C’est l’Ile-de-France qui arrive en tête des régions avec la plus forte collecte de financement participatif immobilier, soit 179 millions d’euros. Ensuite, Fundimmo a rassemblé les régions du Sud de la France, qui ont concentré 77,9 millions d’euros, deuxièmes en termes de montants récoltés. Plusieurs grosses opérations concernant des villas de luxe sur la côte méditerranéenne ont été financées par ce biais, ce qui explique une hausse importante dans cette zone. L’Auvergne-Rhône-Alpes arrive en troisième position, à 65,2 millions d’euros. Les trois représentent 79% de la collecte totale de crowdfunding immobilier au premier semestre 2021.