Se connecter S’abonner

Crédit immobilier : les dépenses à éviter pour constituer un dossier de prêt avant la rentrée

Pour les particuliers envisageant de souscrire à un crédit pour financer un achat immobilier à la rentrée, c’est le moment d’éviter les dépenses cet été. Quelques conseils avec Vousfinancer pour préparer votre dossier de prêt.

immobilier
Crédit: iStock.

Qui dit crédit immobilier, dit constitution d’un dossier de prêt. Une étape qui peut s’avérer fastidieuse, et peut-être encore davantage en plein été. Lors du dépôt de votre dossier, vous devrez fournir vos relevés bancaires des mois de juin, juillet et août. Une période estivale où les dépenses sont particulièrement nombreuses. Or les banques vont étudier méticuleusement chacune des lignes de vos relevés de compte. Certaines dépenses excessives pourraient donc vous porter préjudice. 

« Il est certain que les Français ont besoin cet été de se changer les idées et de profiter de la vie. Après plusieurs mois de privations, et moins de dépenses que d’habitude, la tentation pourrait être grande de dépenser sans compter », explique Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer, réseau d’agences de courtage en crédits immobiliers. Mais attention : « ce comportement de cigale pourrait conduire à une défiance des banques et à un refus de crédit au motif que les comptes sont à découvert ou mal tenus. Dans ces cas-là, il faudra décaler le projet d’achat de quelques mois, le temps d’avoir à nouveau des relevés de compte plus conformes à leurs attentes ». 

Rassembler les documents importants

Alors pour éviter cette situation, il ne faut pas piocher dans son épargne cet été. En effet, les banques demandent au moins 10 % d’apport pour financer les frais liés à l’achat immobilier (frais de notaire, de garantie…). « Mais en avoir davantage permet d’obtenir un taux encore plus attractif, de l’ordre de 0,10 à 0,20 % de moins », note le courtier. 

De même, prenez garde aux excès divers qui pourraient entraîner un surcoût de l’assurance de prêt. « En fonction du montant que vous empruntez mais également de votre état de santé, il est possible que la banque ou l’assureur vous demande de réaliser des analyses médicales qui pourraient trahir les excès que vous aurez fait durant l’été », souligne Vousfinancer. 

Enfin, autre élément important : il est nécessaire de rassembler en amont les documents importants afin d’optimiser la préparation de votre dossier. La période estivale est donc idéale pour faire du tri dans ses papiers.