Se connecter S’abonner

Immobilier : où se situent les résidences secondaires des Français ?

En 2017, 3,2 millions de résidences secondaires ont été recensées dans le pays, selon une étude de l’Insee.

Résidence secondaire
©Istock

3,2 millions. C’est le nombre de résidences secondaires que comptait la France en 2017, selon une étude de l’Insee, rapportée par BFM Business, jeudi 26 août. Parmi elles, 1,3 million se trouvent sur le littoral, c’est-à-dire 40% au total. Par ailleurs, l’étude relève 530.000 résidences secondaires à la montagne ou dans des endroits qui se trouvent à plus de 750 mètres d’altitude. Au total, cela équivaut à 16% des résidences secondaires, dont 10% dans le massif alpin. 

Comme le souligne le média, 44% des maisons de vacances ne se situent donc ni sur le littoral ni à la montagne, la campagne attirant aussi les Français. Mais les grandes villes font également partie des choix de résidences secondaires, notamment pour des travailleurs à la recherche d’un pied-à-terre, des retraités ou encore des étrangers. Ainsi 196.000 résidences secondaires se trouvent dans le Grand Paris, 16.000 à Lyon et 11.000 à Toulouse ainsi qu’à Bordeaux. 

Des records dans certaines zones

Certaines régions se démarquent par leur concentration de résidences secondaires. C’est notamment le cas de celles se situant en bord de mer ou à la montagne, précise BFM Business. Ainsi, la communauté de communes Pyrénées catalanes, qui se trouve dans le département des Pyrénées-Orientales, détient le record. Le ratio de résidences secondaires s’élève à 81%. Juste derrière, suivent la communauté de communes de Val Vanoise en Savoie (74%) ainsi que celle d’Aure-Louron dans les Hautes-Pyrénées (71%) et de l’Oisans en Isère (71%). 

Dans l’ouest de la France, les îles ont aussi du succès. La communauté de communes de l’île de Noirmoutier a ainsi un ratio de résidences secondaires de 65%, l’île d’Oléron (57%), ou l’île de Ré (56%). Enfin, 62% des maisons secondaires appartenant à des propriétaires français, se trouvent à moins de trois heures de route de la résidence principale, précise l’étude de l’Insee. C’est le cas de 54% pour celles qui se situent à la montagne et de 53% pour les résidences en bord de mer.