Se connecter S’abonner

Immobilier : Lyon, Lille, Nice… combien coûte une pièce en plus ?

Ce n’est pas l’envie de déménager dans un logement plus spacieux qui manque aux Français. Mais leur souhait est parfois freiné par le coût du mètre carré, selon une étude publiée par Meilleurs Agents.

immobilier Bretagne
Crédit : iStock

Les Français ne cessent de répéter qu’ils veulent occuper un logement plus grand. Le site d’estimation des prix de l’immobilier Meilleurs Agents, qui a déjà communiqué sur ce point, a réalisé une étude qui chiffre le coût de ce rêve dans plusieurs grandes villes, dont Nice, Bordeaux, ou bien encore Lyon. Selon le document publié mardi 28 septembre, il faut compter 62.660 euros en moyenne dans les grandes villes françaises (hors Paris) pour passer d’un une-pièce (26 m² en moyenne) à un deux-pièces (45 m²). Pour passer d’un T2 à un T3 (65 ㎡), il en coûtera 55.819 euros aux candidats et 38.741 euros s’ils souhaitent quitter un T3 pour un T4 (82 ㎡). 

« Dans les plus grandes villes de France, passer d’un T1 à un T2 demande l’effort financier le plus important, car les prix au mètre carré des petites surfaces y coûtent plus cher. À Paris, c’est l’inverse », explique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents. Concrètement, en province, le mètre carré coûte 10% moins cher quand on passe du T2 au T1, 8,7% moins cher du T2 au T3 et 7,4% moins cher du T3 au T4. 

Paris hors classement 

Logiquement, les villes où les prix de l’immobilier ont le plus augmenté sont celles où gagner en superficie revient le plus cher. Ainsi, pour gagner une pièce à Lyon, il faudra compter un surcoût compris entre 85.098 euros et 52.614 euros. Ce surcoût oscillera entre 72.286 euros et 52.614 euros à Bordeaux et 71.610 euros et 44.274 euros à Nice. 

Quant à Paris, elle est tout simplement hors classement. Dans la capitale, le surcoût moyen pour passer d’un T1 à un T2 a été chiffré par l’étude à 167.216 euros. Il grimpe à 241.084 euros pour passer d’un T2 à un T3 et atteint 316.874 euros pour gagner une pièce supplémentaire. De quoi briser le rêve d’une partie des 42% de Français qui désirent vivre dans un logement plus spacieux.