Se connecter S’abonner

Immobilier : ces villes où il est possible d’acheter un bien de plus de 50 m² avec un Smic

Dans certaines villes de France, il est possible de devenir propriétaire malgré des revenus peu élevés. Palmarès.

immobilier
Crédit : iStock.

Devenir propriétaire d’un bien immobilier est l’une des aspirations principales des Français. Et pour les personnes touchant le Smic, acquérir un bien de plus de 50 m2, c’est possible dans certaines villes de France, selon une étude du courtier Vousfinancer, publiée mercredi 13 octobre. La baisse des taux d’emprunt et les revalorisations du Smic ont permis de défier l’augmentation significative des prix de l’immobilier dans plusieurs villes moyennes de France.

« Grâce à la baisse des taux combinée à la revalorisation du Smic, la capacité d’emprunt avec le salaire minimum a augmenté de 60 % en dix ans et de 10 % ces seules deux dernières années », explique Sandrine Allonier, directrice des études Vousfinancer. Ainsi, il est désormais possible d’emprunter près de 107.000 euros sur vingt-cinq ans en gagnant le salaire minimum, contre 67.000 euros en 2011, soit 40.000 euros de plus. 

Un pouvoir d’achat immobilier inégal

Si le Smic est identique partout dans l’Hexagone, il existe en revanche des écarts de prix importants dans l’immobilier. Le pouvoir d’achat immobilier n’est pas égal sur tout le territoire. Ainsi, avec un Smic, acquérir un logement familial dans des métropoles particulièrement recherchées sera difficile. À Lyon par exemple, quelqu’un avec un petit revenu pourra seulement acheter un bien de 20 m2. C’est aussi le cas à Bordeaux, avec une surface de 23 m2. À Toulouse, Lille ou Strasbourg, il sera possible d’acquérir des logements d’une surface de 30 à 32 m2. « L’envolée des prix de plus de 15 % en deux ans dans certaines villes de France est problématique pour les ménages avec des revenus modestes et notamment pour les primo-accédants », analyse Sandrine Allonier.

En revanche, parmi les vingt villes étudiées par Vousfinancer, certaines permettent aux personnes touchant le salaire minimum d’acquérir une surface plus importante, d’au moins 50 m2. C’est le cas de Saint-Étienne, qui est la ville la moins chère du classement (1.190 euros le mètre carré). Avec un Smic, il sera possible d’acheter un bien de près de 90 m2. À la deuxième place, on retrouve Le Mans, avec une surface de 69 m2. Suivent ensuite Le Havre et Nîmes, avec des logements de 53 m2.