Se connecter S’abonner

DPE : le chiffre d’affaires des diagnostiqueurs en hausse de 5% par an d’ici à 2023

La réforme des diagnostics de performance énergétique (DPE) va permettre aux professionnels du secteur d’augmenter leur activité.

DPE
Crédit : iStock.

Pas moins de 5% par an d’ici à 2023. C’est la hausse du chiffre d’affaires que devrait rencontrer les entreprises réalisant les diagnostics de performance énergétique (DPE) des logements, selon une étude de Xerfi, rapportée dans Le Moniteur, mardi 2 novembre. 

La cause de cette augmentation ? Le marché immobilier et la règlementation du secteur. En effet, les DPE étant valables en moyenne de trois à dix ans, ils sont « très souvent refaits dans le cadre de nouvelles transactions », explique dans Le Moniteur, Vincent Desruelles, directeur des études immobilières de Xerfi. Malgré une baisse possible du volume de transactions dans l’ancien d’environ 2% par rapport à 2021, ce volume va « rester élevé » dans les prochains mois, précise-t-il. La mobilité locative va elle aussi être dynamique, précise l’étude. Les professionnels seront donc sollicités. 

Une influence plus forte des diagnostiqueurs

Autre facteur déterminant : celui de la législation. « La réforme des DPE, entrée en vigueur cet été, donne une influence plus forte aux diagnostiqueurs, considérés comme des fournisseurs de données déterminantes, au service de l’habitat décent », analyse le directeur des études immobilières de Xerfi. A cela s’ajoute la promulgation de la loi Climat et Résilience, en août dernier, qui prévoit que la note obtenue détermine l’accès au marché locatif, souligne Le Moniteur.

« Avec les nouveaux DPE, une très grosse majorité de diagnostics vont être refaits dans les prochaines années », conclut Vincent Desruelles.