Se connecter S’abonner

Immobilier : vers une folle envolée des loyers en 2022 ?

En raison de la hausse de l’inflation, l’indice de référence des loyers (IRL), utilisé pour réviser le montant des loyers, a augmenté de 0,83 % au troisième trimestre 2021.

Location
Crédit: iStock.

Les ménages pourraient voir leur loyer augmenter. En effet, la revalorisation des loyers est en lien avec l’inflation avec notamment l’indice de référence des loyers (IRL). Et mauvaise nouvelle pour les locataires, l’IRL a augmenté de près de 1% (0,83%) au troisième trimestre 2021, selon une note de l’Insee repérée par Les Echos, mercredi 3 novembre. Une hausse significative alors qu’au deuxième trimestre 2021, l’IRL avait augmenté de 0,42% et de seulement 0,09% au premier trimestre 2021.  

Cet indice calcule chaque trimestre l’évolution sur les douze derniers mois de la moyenne des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. Comme le souligne le quotidien, la publication du prochain IRL du quatrième trimestre est prévue le 14 janvier 2022. Et la hausse pourrait se poursuivre. En effet, en octobre les prix à la consommation sont en hausse de 2,6% sur un an, après une augmentation de 2,2% en septembre et de 1,9% au mois d’août, d’après l’Insee. Selon Les Echos, le dernier pic aussi important datait du quatrième trimestre 2018, où une hausse de 1,74% avait été observée. 

Un encadrement de la hausse des loyers 

Dans le parc privé, la revalorisation des loyers est possible une fois par an ; une clause est généralement prévue dans le bail par les bailleurs. La date est précisée dans le contrat de location ou à la date anniversaire du bail. Cependant, cette majoration de loyer ne peut pas être plus importante que celle de l’évolution de l’indice de référence des loyers, publiée par l’Insee chaque trimestre. 

Cet encadrement de la hausse des loyers s’applique dans les logements vides ou meublés, dans toutes les communes de France.