Se connecter S’abonner

Immobilier : de nouveaux outils numériques aident les acheteurs à trouver un logement

Des services proposés par des start-up simplifient aident les acquéreurs à trouver le bien immobilier de leurs rêves.

impôts - Immobilier
iStock

Acheter un bien immobilier peut vite devenir chronophage. En zone tendue, mieux vaut avoir toujours un œil sur les annonces. Et il faut parfois joindre le vendeur pour obtenir des informations complémentaires, avant, le cas échéant, de prendre un rendez-vous pour une visite. Sentant le bon filon, des start-up proposent de nouveaux services numériques pour vous faire gagner du temps, voire de l’argent, rapporte Le Monde. Concrètement, des logiciels vous accompagnent dans vos recherches.

Guidez par vos critères, ils scrutent les petites annonces et sélectionnent celles qui s’en rapprochent le plus. Si vous retenez l’une d’elles, la start-up enverra quelqu’un faire une pré-visite du bien immobilier, afin de s’assurer que le logement correspond vraiment à votre quête. Bien entendu, ce service à un coût. Monchasseurimmo, qui intervient partout en France, le facture à hauteur de 2 % à 3 % du prix d’achat, précise le quotidien. Si vous devenez propriétaire d’un bien immobilier valant moins de 230.000 euros, vous devrez alors vous acquitter d’un montant forfaitaire 6.900 euros. Nomad Homes affiche des tarifs équivalents. « Ce prix peut paraître élevé, mais nous accompagnons nos clients dans la recherche de l’appartement, l’obtention des informations sur le bien et même la négociation », souligne Vincent Mogniat-Duclos, directeur général de cette dernière.

Des spécialistes de l’investissement locatif

Du côté de Cosim et Home Select, les honoraires oscillent entre 1,5% et 2,75%, quand ils avoisinent les 6% du prix d’achat en cas de recours aux services d’un chasseur d’appartement classique. Un prix bas qui s’explique en grande partie par le fait que ces start-up œuvrent en Ile-de-France, voire uniquement à Paris. Ailleurs, il est possible de faire appel à Homeleo, qui met gratuitement en relation des acheteurs avec des chasseurs immobiliers travaillant sur tout le territoire et rémunérés uniquement si la vente aboutit.

Bon à savoir, certains chasseurs sont spécialisés dans l’investissement locatif. Ils sélectionnent des biens et soumettent à leur client un projet clé en main, pouvant englober des travaux de rénovation et le mobilier. Brickmeup et Masteos proposent ce type de service, indique le quotidien. Dans le cas de Brickmeup, la facture sera de 7.700 euros pour un investissement inférieur à 100.000 euros, et de 25.000 euros pour un bien immobilier acheté entre 400.000 euros et 600.000 euros. Pour déléguer la gestion locative du logement, il faudra s’acquitter, en sus, de 6,3% des loyers encaissés.

Achat d’un bien immobilier neuf en ligne

Chez Masteos, le tarif varie selon les options. Pour la recherche du logement, les honoraires sont de 5% du prix de vente. La rénovation est payée par le client selon les devis des artisans et le tarif pour l’ameublement débute à 2.290 euros. « Nous faisons systématiquement intervenir des décorateurs pour l’aménagement », indique au quotidien Thierry Vignal, cofondateur de Masteos.

Ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier neuf, peuvent se tourner vers le site d’annonces Bien’ici. Il propose désormais une plateforme nommée « Elixir.immo », qui permet de trouver un bien neuf dans la ville de votre choix et même de le réserver en ligne. « C’est la première fois que les promoteurs peuvent commercialiser leurs logements neufs en ligne. Les grandes étapes sont validées chez un notaire comme pour tout achat en VEFA [vente en l’état futur d’achèvement] classique », explique David Benbassat, directeur général de Bien’ici. Mais avant de vous lancer, vérifiez bien que le service proposé par la start-up est celui que vous attendez et n’hésitez pas à comparer les prix avec ce que proposent les agences immobilières classiques.