Se connecter S’abonner

Loyers impayés : des risques moins importants avec la location meublée

Le taux moyen de loyers impayés en location meublée est de 0,64%, selon une étude de Lodgis.

Appartement-immobilier
iStock

Loyer plus cher, fiscalité plus avantageuse… Pour les propriétaires, la location meublée présente de nombreux avantages. De plus, il y aurait moins de risques de faire face à des locataires qui ne règlent pas leur loyer, selon les données de Lodgis, rapportées par BFM Business

Ainsi, comme le rapporte le spécialiste de la location meublée traditionnelle, son taux d’impayés est de seulement 0,64% en 2021. Un pourcentage faible même s’il est deux fois plus élevé que celui relevé avant la pandémie de coronavirus (0,33%). Impayés et retards de paiement sont inclus dans ce taux.

Environ deux ans pour expulser un locataire

Toujours selon Lodgis, dans la location vide, la crise aurait eu des conséquences presque identiques sur les impayés de loyers avec un taux de 5 à 6%. En 2019, 163.000 litiges ont été relevés entre bailleurs et locataires devant les tribunaux, selon les chiffres du ministre de la Justice, rapportés par BFM Business. Les données de l’Union sociale pour l’habitat, publiées dans Le Monde, notent, elles, un taux d’impayés de 4% dans le parc social avant la crise du Covid. 

De son côté, Lodgis souligne qu’il faut environ deux ans pour expulser un locataire en cas d’impayés de loyers. Avocat, huissier… Les frais juridiques s’élèvent, quant à eux, à 2.600 euros. Ces difficultés freinent certains propriétaires à se lancer dans l’investissement locatif.