Se connecter S’abonner

Immobilier : gros changement dans l’attribution de MaPrimeRénov’ en 2022

L’aide à la rénovation énergétique n’est désormais réservée qu’aux logements de plus de 15 ans, depuis le 1er janvier 2022.

rénovation énergétique
Crédit : iStock.

C’est un changement de taille pour les propriétaires qui souhaitent engager des travaux de rénovation énergétique. Un décret, paru au Journal officiel le 30 décembre, modifie les conditions d’attribution de MaPrimeRénov’ : depuis le 1er janvier 2022, elle n’est attribuée qu’à l’immobilier de plus de quinze ans. Jusqu’à présent, cette aide financière était réservée aux logements achevés depuis deux ans et plus, a repéré boursier.com. Ainsi, tous les logements plus récents sont exclus du spectre de la prime, sauf si la demande concerne un changement de chaudière au fioul. Dans ce cas, les logements de deux ans et plus sont encore acceptés.

Autre changement pour bénéficier de MaPrimeRénov’, la durée d’occupation de la résidence principale : elle passe de six mois par an à huit mois par an. En contrepartie de ce recadrage, le décret assouplit certaines règles, notamment le délai pour faire pour occuper le logement en tant que résidence principale. Un propriétaire a désormais un an pour le faire après avoir reçu le versement de la prime, alors que l’an dernier le délai était de six mois. De plus, le délai pour réaliser ses travaux passe à deux ans après avoir obtenu l’aide, contre un an auparavant. Des délais supplémentaires seront plus facilement accordés par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). 

Une plateforme pour rénover son bien immobilier

Depuis le 1er janvier, les Français peuvent utiliser le guichet unique France Rénov’ pour lancer leurs démarches. La plateforme en ligne centralise les demandes et accompagne les propriétaires bailleurs. En 2022, une enveloppe de deux milliards d’euros a été attribuée au dispositif MaPrimeRénov’. Par ailleurs, le prêt  « avance rénovation » sera bientôt créé pour financer le reste à charge, l’Etat apportant une garantie aux ménages les plus modestes.