Se connecter S’abonner

Immobilier : en Ile-de-France, les ventes de biens restent nombreuses

Malgré un léger recul du nombre des ventes de biens à Paris, le marché de l’immobilier a connu des résultats en nette progression selon les Notaires du Grand Paris.

immobilier
Crédit : iStock.

Un petit coup de frein n’empêche pas de bons résultats. C’est, en tout cas, la conclusion à laquelle arrivent les Notaires du Grand Paris dans leur première note de l’année 2022. Le document confirme la très bonne tenue de l’activité immobilière en Ile-de-France. Pas moins de 44 010 ventes de logements anciens ont été enregistrées en Ile-de-France d’août à octobre dernier. Des chiffres légèrement en dessous de ceux observés sur la même période en 2020 (- 2%).

Si les ventes d’appartements sont stables (+ 1%), celles des maisons ont reculé de 7%. Malgré cela, les résultats sont en nette progression par rapport à la moyenne de longue période. Ainsi, par rapport aux autres périodes comprises entre août et octobre sur dix ans, les ventes immobilières ont progressé de 11%, même si le mois d’octobre 2021 s’est avéré assez décevant.

Des variations selon les départements

Les Notaires du Grand Paris parlent cependant de variations selon les départements et le type de logements. Paris, par exemple, a bien tiré son épingle du jeu sur la période observée, avec des ventes en progrès de 13 % par rapport à la même période en 2020. En Petite Couronne, les volumes de ventes d’appartements ont chuté de 7%, alors qu’ils ont augmenté de 2% en Grande Couronne. En matière de maisons, la Petite Couronne s’en tire mieux que la Grande Couronne. Les ventes sont restées stables dans la première, alors qu’elles ont reculé de 9% dans la seconde.

Pour ce qui est des prix, ils stagnent toujours dans la capitale et progressent un peu moins vite ailleurs en Ile-de-France. Entre octobre 2020 et octobre 2021, le prix des logements a augmenté de 3,3% dans toute l’Ile-de-France. Si l’évolution de celui des maisons est beaucoup plus rapide (6,9%) celle des prix des appartements est un peu plus modérée. En Petite Couronne, la hausse annuelle a atteint 4% quand celle observée en Grande Couronne est grimpée à 5,4%.

Une hausse très soutenue des prix des maisons

A Paris, en octobre 2021, le prix au mètre carré s’établissait à 10 700 euros, selon les Notaires du Grand Paris, soit une baisse de 1,4% par rapport à octobre 2020. Et pour le mois de février prochain, ils attendent un prix au m² des appartements de 10 620 euros en février 2022. Une estimation basée sur les prix issus des avant-contrats.

« Ce tassement ponctuel et récent des prix, qui tient sans doute à la saisonnalité, vient limiter la hausse annuelle. En Ile-de-France, de février 2021 à février 2022, les prix des appartements n’augmenteraient plus que de 1%, avec des évolutions toujours plus fortes en Grande Couronne (+4%), qu’en Petite Couronne (+1,7%) », chiffre la note. La hausse annuelle des prix des maisons devrait, quant à elle, être très soutenue. Elle pourrait avoisiner 6,1% en Petite Couronne et 6,4% en Grande Couronne en février prochain.