Se connecter S’abonner

Logement : trois fois plus d’aides à la rénovation privée en 2021

Pour rénover leur logement, les Français peuvent compter sur différents dispositifs visant à les aider. Et ça marche. Explications.

rénovation énergétique
Crédit : iStock.

Rénover son logement n’a jamais été aussi simple. L’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisme public qui aide aux travaux dans les logements privés, a financé quelque 750.000 rénovations en 2021, soit le triple de 2020, selon son bilan annuel dévoilé mercredi. L’objectif fixé en début d’année, de 600.000 rénovations, est largement dépassé. Cette forte hausse est portée par le décollage du dispositif MaPrimeRénov’ – renommé France Rénov’ en début d’année – d’aide à la rénovation énergétique des bâtiments, lancé en 2020.

« C’est la première fois qu’on a une augmentation de cette ampleur », s’est félicitée auprès de l’AFP la directrice générale de l’Anah, Valérie Mancret-Taylor. Les rénovations au titre de MaPrimeRénov’ sont passées de 141.000 à 644.000. Les dépenses engagées par l’Anah ont logiquement bondi, passant de 1,42 milliard d’euros en 2020 à 3,11 milliards, dont 1,44 milliard au titre du plan de relance.

Enjeu environnemental sur le logement ancien

L’Anah finance également des travaux d’adaptation des logements au vieillissement (accessibilité, adaptation des salles de bain…), de lutte contre l’habitat indigne et d’intervention sur les copropriétés. Sous le quinquennat d’Emmanuel Macron, beaucoup d’efforts ont été mis dans la rénovation du parc privé de logements, donnant un rôle important à l’Anah. « L’enjeu environnemental, il est sur le parc déjà construit, et pas tellement sur le parc nouveau qui se construit chaque année, qui représente 1% du stock », justifie le président de l’Anah, Thierry Repentin. L’objectif pour 2022 est de dépasser les 800.000 rénovations au total.