Se connecter S’abonner

Immobilier : est-il possible d’investir avec un SMIC ?

La baisse historique des taux d’intérêts et la revalorisation du SMIC ont permis d’augmenter la capacité de crédit des salariés de 60% en dix ans.

crédit immobilier
Crédit : iStock.

Toucher le SMIC et devenir propriétaire, c’est possible. En effet, depuis dix ans, le pouvoir d’achat immobilier lié au SMIC a progressé, selon l’étude annuelle du courtier en crédits Vousfinancer, publiée vendredi 4 février et rapportée par Le Parisien. À la suite de plusieurs revalorisations, le montant du SMIC a évolué en dix ans de 15%. Il est passé de 9,22 euros à 10,57 euros bruts de l’heure, soit 1.269 euros par mois nets. De l’autre côté, les taux d’intérêt moyens ont fortement baissé. Ils sont de 1,30% pour un emprunt sur 25 ans, contre 4,3% en 2012.

Conséquence ? La baisse historique des taux d’intérêts et la revalorisation du SMIC ont permis de faire progresser la capacité de crédit des salariés de 60% en dix ans et de 5% en 2021, détaille l’étude. Ainsi, les travailleurs avec un salaire minimum peuvent aujourd’hui emprunter plus de 107.000 euros sur vingt-cinq ans, soit 40.000 euros de plus qu’en 2012. « Les taux bas ont joué un rôle d’amortisseur face à la hausse des prix de l’immobilier, ils ont permis de solvabiliser les emprunteurs dans de nombreuses villes », souligne, dans Le Parisien, Sandrine Allonier, directrice des études du courtier. 

Des villes accessibles avec un revenu modeste

Parmi les 25 villes étudiées par Vousfinancer, Saint-Etienne (Loire) prend la tête du classement des villes où le pouvoir d’achat immobilier avec le SMIC a le plus progressé en dix ans, avec une hausse considérable de 73%. Il est désormais possible d’y acquérir un 88 m2 contre un 51 m2 en 2012. « Les prix ont reculé de 6,6% à Saint-Etienne en dix ans », précise Vousfinancer. Juste derrière, on retrouve les villes où il est possible d’acheter un logement de plus de 50 m2, avec Le Mans (68 m2), Brest (52,5 m2), Nîmes (52,2 m2), Clermont-Ferrand (51,7 m2) et Le Havre (51,3 m2). 

En revanche, certaines villes connaissent une flambée des prix. C’est le cas de Bordeaux, Nice, Aix-en-Provence et Lyon, où il ne sera possible d’acquérir qu’un studio d’une vingtaine de mètres carrés en s’endettant à hauteur de 33% du SMIC (419 euros/mois). De son côté, Paris reste la ville la plus inaccessible avec un petit revenu.