Se connecter S’abonner

Immobilier : quelles sont les rues les plus chères de France ?

Les artères les plus onéreuses du pays se trouvent notamment à Paris, rapporte MeilleursAgents.

encadrement des loyers
Crédit : iStock.

Dans une étude publiée vendredi 4 février, le site d’estimation Meilleurs Agents révèle le classement des rues les plus chères de France, rapporte BFM Business. Le site a analysé cinq rues où le prix au mètre carré est le plus élevé dans chacune des dix plus grandes villes de France : Paris, Nice, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nantes, Strasbourg, Lille et Montpellier. 

En tête du classement parisien, on retrouve la rue Guynemer, où le prix au mètre carré est de 23.000 euros. La rue longe le jardin du Luxembourg et son prix est largement au-dessus de la moyenne de la capitale, qui s’élève à 10.700 euros du mètre carré, précise l’enquête. En deuxième position, on retrouve la place Saint-Sulpice (22.037 euros par mètre carré), suivie par l’avenue Montaigne (21.808 euros), puis la rue Palatine, qui se situe dans le 6e arrondissement (21.559 euros). Enfin, la cinquième place est occupée par la rue de Furstemberg, à Saint-Germain-des-Prés (20.925 euros).

23.000 euros d’écart avec Paris

A Nice, c’est l’avenue Jean Lorrain, se trouvant en front de mer, qui se hisse en haut du podium. Le prix au mètre carré y est de 9.000 euros, soit bien au-dessus de la moyenne de la ville, qui tourne autour de 4.700 euros pour un appartement et 5.500 pour une maison. Elle est suivie par l’avenue Germaine, le boulevard Princesse-Grâce-de-Monaco, le boulevard Maurice-Maeterlinck et l’avenue Montfleury.

A Lyon, l’avenue la plus chère est le cours Franklin-Roosevelt, dans le 6e arrondissement de la ville, avec un prix au mètre carré de 7.558 euros. A Bordeaux, c’est la rue Mably, avec un prix au mètre carré de 7.005 euros. A Toulouse, c’est la rue Sainte-Anne qui tire son épingle du jeu (6.296 euros par mètre carré) ; à Nantes, il s’agit de l’avenue Camus (6.052 euros) ; et à Lille, c’est la place du Concert (5.498 euros). Enfin, la rue la plus chère de Montpellier est l’avenue Raymond-Dugrand, avec un prix au mètre carré de 5.231 euros, soit un écart de 23.000 euros avec la rue au prix le plus élevé de Paris.