Se connecter S’abonner

Immobilier : les ventes de logements neufs à la peine en zones tendues

La commercialisation de logements neufs en 2021 est restée inférieure à son niveau d’avant la pandémie, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Logement, avec un marché à la peine dans les zones tendues.

logements
Illustration de la construction de l’immeuble Belaroia qui comptera des logements neufs des bureaux et des hotels. Situe dans le quartier de la gare Saint Roch.//LODIMAGES_1605006/Credit:LODI Franck/SIPA/1810271608

Les logements neufs ont du plomb dans l’aile. En 2021, 104.477 nouveaux logements ont été mis à la vente, en hausse de 21% par rapport à 2020, année exceptionnelle du fait des confinements mais en baisse de 8,8% par rapport à 2019, dernière année avant l’arrivée du Covid-19. Même tendance pour les réservations (annulations non comprises), 116.714 en 2021, soit 15% de plus qu’en 2020 mais 11% de moins qu’en 2019.

Dans les zones les plus tendues (région parisienne, Côte d’Azur, frontière suisse) et les villes de plus de 250.000 habitants, réservations et mises en vente sont encore en-deçà de leur niveau d’avant-crise. A l’inverse, dans les villes de 50.000 à 250.000 habitants et dans le reste du territoire, les chiffres de ventes de logements neufs de 2019 sont atteints voire nettement dépassés.

L’immobilier continue d’augmenter

Dans ces deux zones, « la promotion immobilière a été moins impactée par la crise sanitaire que dans les zones plus tendues », note le ministère. Au quatrième trimestre, les biens les plus grands ont été les plus demandés, relève le ministère : appartements de plus de quatre pièces et maisons de plus de cinq pièces.

Les prix moyens ont surtout progressé pour les maisons individuelles, qui sont parties à 339.000 euros en moyenne au quatrième trimestre, en hausse de 13,1% par rapport à 2020. La hausse des prix est surtout portée par les maisons de quatre pièces ou plus.

Côté appartements, le prix moyen de vente s’établit à 4.500 euros le mètre carré, 4,7% de plus qu’en 2020, avec une hausse plus sensible pour les deux pièces (+5,8%).