Se connecter S’abonner

Sanctions contre les oligarques russes : le marché immobilier de luxe va-t-il être impacté ?

Les sanctions à l’encontre des oligarques russes pourraient avoir un impact sur le marché de l’immobilier de luxe.

Villa à Royan. Pixabay
Pixabay

Bruno Le Maire a annoncé vouloir saisir les avoirs des oligarques russes afin de sanctionner l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Une mesure qui pourrait impacter le marché immobilier de luxe, rapporte BFM Business. En effet, malgré la faible présence des acquéreurs russes depuis la crise sanitaire, certains marchés restaient tout de même prisés. C’est le cas de Courchevel, Saint-Jean-Cap-Ferrat ou encore Antibes. 

« Sur ces micro-marchés, cela pourra tout de même avoir un impact, car les propriétaires russes détiennent une part significative des propriétés et les transactions se faisaient souvent entre eux. Dans ces zones, on peut anticiper un blocage », explique au média Laurent Demeure, président et CEO du réseau Coldwell Banker.

Diminution de la clientèle russe

Pour Thibault de Saint-Vincent, président de Barnes, cette mesure devrait être sans grande conséquence. « Nos relations sont limitées, environ une dizaine de vendeurs pour des ventes au-delà de 5 millions, ce qui n’est pas le cœur de notre activité », souligne le professionnel. 

« Il faut remettre les éléments en perspective, il existait déjà des sanctions contre le Kremlin depuis 2014, et nous avions déjà vu diminuer drastiquement la part de notre clientèle russe, de l’ordre de 50 à 60 %. De plus, nous avons des obligations légales fortes, notamment avec des vérifications via Tracfin », précise de son côté, à BFM Business, Alexander Kraft, PDG Sotheby’s Realty France. « La majorité des transactions dans le très haut de gamme se font via des sociétés et les démarches obligatoires sont faites dans les règles par les notaires et les agences », ajoute-t-il.