Se connecter S’abonner

« Le modèle du recyclage de bureaux en logements a fait ses preuves »

Interview de Mathilde Krieger, directrice générale de Novaxia Investissement.

Mathilde Krieger, directrice générale de Novaxia

Comment expliquer le triplement de la collecte des fonds de Novaxia l’an dernier ?

Mathilde Krieger : C’est avant tout une preuve de reconnaissance de l’intérêt du recyclage urbain par nos partenaires conseillers en gestion de patrimoine et nos clients investisseurs. Nous recyclons déjà nos déchets, alors recyclons aussi nos biens immobiliers ! Au-delà du triplement de la collecte, ce qui démontre la viabilité du modèle économique du recyclage urbain, c’est que la totalité des fonds sont déjà alloués à des projets. Sur le seul fonds Novaxia R lancé en 2021, nous avons déjà plus de 2.500 logements en projet grâce au recyclage d’actifs. Il y a aujourd’hui un alignement des planètes entre la vacance du bureau qui s’accélère, notamment avec le développement du télétravail, la pénurie de logements et la prise de conscience écologique. Ce qui signifie que nous avons de la profondeur de marché pour poursuivre les investissements dans le recyclage de biens tertiaires en logements.

Quelles performances ont dégagé les trois fonds ouverts de Novaxia Investissement l’an dernier et confirmez-vous vos ambitions pour ces véhicules ?

M. K. : Novaxia R, notre support d’immobilier résidentiel et responsable disponible en assurance vie, affiche une performance de 5,08 % annualisée nette de frais de gestion, en ligne avec son objectif dès la première année. La SCPI au patrimoine réversible Novaxia Neo a atteint un taux de distribution de 6,49 % net de frais de gestion. Novaxia One, fonds éligible au report d’imposition, devrait suivre son objectif de 6 % de rentabilité également. Nous maintenons ces objectifs de performance pour l’année 2022. Concernant la performance extra-financière, les fonds de Novaxia Investissement ont contribué à reverdir 65.000 mètres carrés et 143.000 personnes ont bénéficié de la mise à disposition gratuite de nos biens vacants. Ces trois fonds sont labellisés ISR, Novaxia R est également labellisé Finansol.

Une rotation élevée du patrimoine est-elle nécessaire pour permettre à ces fonds d’atteindre leurs objectifs ?

M. K. : Si tous nos fonds ont pour objectif d’adresser le recyclage urbain, chacun a sa temporalité : Novaxia Neo, notre SCPI ayant une stratégie de rendement, fait l’acquisition de biens tertiaires loués, recyclables par exemple en logements, à long terme. Novaxia R, notre société civile disponible en assurance vie, fait l’acquisition de biens tertiaires loués ou non, recyclables à moyen et court termes. Enfin, Novaxia One fait l’acquisition de biens tertiaires recyclables immédiatement. Ces deux derniers fonds ont une stratégie de capitalisation grâce à la création de valeur potentielle du recyclage du bien.

Souhaitez-vous dupliquer votre modèle à l’international ?

M. K. : Notre SCPI Novaxia Neo a déjà investi en Espagne, en Allemagne et plus récemment aux Pays-Bas et nous ambitionnons de poursuivre cette dynamique et l’étendre à d’autres fonds. Le modèle du recyclage urbain est exportable et peut s’appliquer dans tous les pays, l’artificialisation des sols et le logement étant un enjeu mondial. Nous étudions aux côtés de nos partenaires toutes les opportunités à l’étranger.