Se connecter S’abonner

Collèges parisiens : habiter à proximité, un coût important

Les collèges parisiens situés dans les zones les plus chères ne sont pas toujours les plus performants. Et inversement. Détails.

collèges parisiens
Crédit: iStock.

Habiter près d’un des meilleurs collèges parisiens représente un budget immobilier important. C’est d’ailleurs ce que révèle une étude de Meilleurs Agents. Le courtier évalue à 2,5% la hausse sur le prix des biens disponibles dans le secteur d’affectation de l’un des meilleurs collèges publics de la capitale. En général, il faudra débourser au moins 11 300€/m² pour résider dans un des quartiers où se situent les dix meilleurs collèges de Paris. Leur classement est établi par le ministère de l’Education nationale qui observe le taux de réussite et de mentions TB dans ces établissements. En tête de ce palmarès, on retrouve le collège Stanislas où le prix de l’immobilier est de l’ordre de 14 939€/m².

Mais les collèges situés dans les zones les plus chères ne sont pas toujours les plus performants. D’ailleurs, habiter à proximité du collège privé Paul Claudel d’Hulst a un coût. L’établissement est situé dans le très convoité 7e arrondissement de Paris. Dans cette zone, le prix du mètre carré avoisine les 15.624 € en moyenne. En revanche, si le taux de réussite au brevet de l’établissement est excellent, 100%, le taux de mention très bien tombe à 30%. Pareil pour le collège privé Saint-Louis, situé dans le 6e arrondissement. Dans ce quartier, les prix frôlent les 15.000€/m² alors que le taux de réussite au baccalauréat est à 73% et où son taux de mention très bien n’est que de 5%.

Des collèges parisiens réputés dans de nombreux arrondissements

« Quand on observe la situation géographique des collèges et leur performance au brevet des collèges, force est de constater que nombre de collèges publics situés dans des zones moins chères tirent leur épingle du jeu. À l’image du collège Honoré de Balzac, dans le 17e arrondissement et dont les prix immobiliers se situent à 10 321€/m² – quasiment au niveau de la moyenne parisienne – mais qui enregistre 100% de réussite au brevet et un taux de mention très Bien de 50%! », analyse Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

Et l’inverse a également été observé. Il arrive que certains arrondissements, où le prix au mètre carré est largement inférieur à ceux du centre, abritent des collèges réputés. C’est le cas du collège public Roland Dorgelès, dans le 18e arrondissement. Dans ce quartier, le prix au mètre carré tourne autour de 10.814€ au sein du secteur d’affectation et le collège affiche 94% de réussite au brevet et 54% de mention très bien. « On a souvent le sentiment que, si c’est un collège privé, il est forcément meilleur et on ne va pas nécessairement faire la démarche d’aller consulter le site du ministère de l’Education nationale pour vérifier les taux de réussite au brevet », observe Barbara Castillo Rico. Aucun collège du Top 10 n’est situé dans le 7e arrondissement, rappelle la responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.