Se connecter S’abonner

Immobilier : le pouvoir d’achat des Français en baisse

Selon le baromètre du neuf réalisé par Empruntis et Trouver-un-logement-neuf.com, en six mois, dans dix grandes villes de France, les taux immobiliers ont nettement augmenté.

loyers
Crédit: iStock.

Les taux de crédit immobilier sont en hausse depuis le mois de février, y compris pour les meilleurs profils, révèle le baromètre du neuf d’Empruntis, mardi 29 mars. S’ils étaient très bas en septembre 2021, les taux de crédit ont connu des évolutions à la hausse, allant de 0,15 point (à Bordeaux et Toulouse) à 0,32 point (à Paris). Actuellement, sur 20 ans, le taux minimal (hors négociation) varie selon les villes étudiées entre 0,90% et 1,07%. « C’est la première fois depuis trois ans que les taux minimaux sur 20 ans dépassent le seuil symbolique de 1%. Aujourd’hui à Paris, Lyon et Strasbourg, le taux mini, soit le plus bas constaté au barème d’au moins une banque, est de 1,07% », souligne Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis.

Autre facteur étudié par le baromètre : le prix du neuf. Et depuis six mois, le marché est à plusieurs vitesses, avec des fluctuations à la hausse comme à la baisse, note l’étude. Ainsi, quatre villes affichent des prix stables, voire en baisse : Paris (-0,09%), Lyon (-1,36 %), Bordeaux (-3,79%), Toulouse (+0,58%). A l’inverse, cela augmente encore beaucoup à Nice (+8,27%) ou Lille (+5,91%).

Des mensualités de crédit en hausse

Conséquence ? La hausse des prix, combinée à celle des taux, entraîne une baisse du pouvoir d’achat des Français. « La mensualité pour l’achat immobilier d’un trois pièces neuf est en hausse dans neuf villes sur dix », relève Empruntis. Dans le détail, les mensualités de crédit immobilier (hors assurance) sur vingt ans se situent entre 1.194 euros à Toulouse et 3.951 euros à Paris.

La ville de Nice a enregistré la plus forte progression du budget mensuel consacré à l’achat immobilier : +10,4%. Ainsi, la mensualité s’élève désormais à 1.765 euros, contre 1.598 euros il y a six mois. Juste derrière, on retrouve la ville de Lille, avec une hausse du budget mensuel de 8,45%, suivie par Strasbourg (+4,58%), Montpellier (+4,33%), Nantes (+4,13%) et Marseille (+3,52%). A Paris, le budget a augmenté de 3,07%, ce qui équivaut à une mensualité de 3.951 euros. A Toulouse (+2,05%), la mensualité est désormais de 1.194 euros. Enfin, à Lyon (+1,55%), elle est de 1.895 euros. Seule exception : la ville de Bordeaux où les prix de l’immobilier neuf reculent franchement et le pouvoir d’achat progresse donc légèrement. La mensualité de crédit recule et passe de 1.500 euros à 1.465 euros, soit une baisse de 2,36%.