Se connecter S’abonner

Présidentielle : 79% Français considèrent que les candidats ne parlent pas suffisamment de l’immobilier

Alors que le premier tour de l’élection présidentielle se déroulera dimanche 10 avril, les Français regrettent l’absence dans les débats de la question du logement, selon une étude OpinionWay.

immobilier
Crédit : iStock.

Le thème de l’immobilier, grand oublié de l’élection présidentielle ? Selon une étude OpinionWay réalisée pour Guy Hoquet l’Immobilier, près de 8 Français sur 10 considèrent que les candidats ne parlent pas suffisamment du sujet du logement pendant la campagne présidentielle. Ils sont même 7 Français sur 10 à reprocher aux candidats de ne pas connaître leurs besoins. 83% d’entre eux réclament des solutions concrètes sur ce thème.

Par ailleurs, « ce déficit ressenti dans le débat public peut expliquer le sentiment partagé par beaucoup d’être mal informés sur les questions de logement », souligne l’enquête. Ainsi, 74% des propriétaires se disent mal informés sur les derniers textes de loi votés sur le sujet. Ils sont 25% à s’estimer même « très mal informés ».

L’immobilier impacte de 25% le budget des Français

Dans ce contexte, 52% des Français sont incapables de désigner le candidat qui propose la meilleure politique en matière de logement. Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont légèrement en tête avec des scores faibles (9%), juste devant Valérie Pécresse (8%), Jean-Luc Mélenchon (7%), Eric Zemmour (4%), Fabien Roussel (2%), Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle (1%) et Nathalie Arthaud (0%).

« L’immobilier, c’est un projet de vie soumis au pouvoir d’achat. Il impacte de plus de 25% le budget des Français. Ils manquent d’informations sur le sujet et sur sa législation. Il est temps que ça change et j’interpelle aujourd’hui les candidats pour mettre en place les mesures nécessaires, analyse Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet l’Immobilier. Au-delà de la période de campagne électorale, il apparaît essentiel d’installer un ministère du Logement de plein exercice, proposant une vision stratégique et un véritable projet pour le logement et le mieux-logement, à long terme, pour le pays. »