Se connecter S’abonner

Immobilier : quels sont les départements qui comptent le plus de passoires thermiques ?

La France compterait officiellement près de 5 millions de logements classés F ou G sur son territoire.

passoires thermiques
iStock

Près de 5 millions. C’est le nombre de logements classés F ou G que compterait la France, selon une note du Commissariat général du développement durable publiée en 2020. Une estimation qui ne tient cependant pas compte du nouveau DPE, le chiffre serait donc à la hausse. Si ces passoires thermiques sont nombreuses, elles sont inégalement réparties sur le territoire, précise une étude Se Loger et Meilleurs Agents, rapportée par BFM Business.

Ainsi, ce sont les départements montagneux qui comptent le plus de logements classés F ou G, comme les Hautes-Alpes ou le Cantal. En revanche, sur le littoral, les rangs des passoires thermiques sont, en moyenne, plus clairsemés. « Cette dichotomie pourrait notamment s’expliquer par des besoins en chauffage plus importants en montagne que dans les départements côtiers. De même, la clémence du climat pourrait être la cause de la faible présence de logements énergivores dans le sud de la France », relève l’enquête.

Seulement 4% de maisons énergivores dans le Var

Selon Se Loger et Meilleurs Agents, dans le top 3 des départements où il y avait le plus de passoires thermiques dans les appartements en 2021, on retrouve les Hautes-Alpes (38%), la Lozère (36%), et les Alpes-de-Haute-Provence (32%). Concernant les maisons, la part de logements énergivores atteint 37% dans le Cantal, 35% dans la Creuse et 30% en Lozère. 

À l’inverse, en Haute-Garonne, la part des appartements étiquetés F ou G s’élève à seulement 3%, comme dans le Var (3%) et le Gard (3%). Pour les maisons, ce sont les départements du Gard (3%), du Var (4%) et de l’Aude (4%) qui affichent les meilleurs résultats.