Se connecter S’abonner

Permis de construire : des demandes en hausse avant un durcissement des normes environnementales

Les demandes n’ont jamais été aussi élevées depuis 15 ans. Pourtant si le nombre de permis de construire en France atteint des sommets, c’est en partie dû à de nouvelles normes environnementales plus strictes.

permis de construire
Crédit: iStock.

141 900 permis ont été délivrés au premier trimestre 2022, soit un bond de 23,5%. Du jamais vu depuis 15 ans comme le rapporte Ouest-France. Des chiffres qui n’avaient pas été atteints en réalité depuis l’arrivée de la crise sanitaire. Selon les dernières estimations du ministère de la Transition écologique, en un an (d’avril 2021 à mars 2022), la France frôle la barre symbolique des 500 000 logements neufs avec près de 496 000 permis de construire.

La reprise de l’activité de la construction résidentielle serait-elle arrivée ? Pas vraiment. Cette hausse exceptionnelle est notamment due à un afflux important des demandes dans les derniers mois de 2021. Soucieux, les promoteurs ont voulu en réalité éviter de nouvelles normes environnementales, entrée en vigueur le 1er janvier 2022, et qui sont plus contraignantes pour le neuf.

Des surcoûts de 7 à 8% qui expliquent la hausse de demande de permis de construire

Cette nouvelle réglementation dite « RE2020 » oblige les nouveaux logements à être mieux isolés contre la chaleur et le froid, mais aussi d’avoir un impact modéré sur le climat. De nouvelles demandes entraînant en toute logique des prix plus élevés : on parle d’un surcoût de 7 à 8% pour 2022 selon la Fédération française du bâtiment (FFB).

Une autre démarche, elle aussi entrée en vigueur en début d’année, peut également expliquer cette ruée vers les permis de construire. La première étape du Zéro Artificialisation Nette (ZAN), et qui a pour objectif «de réduire de 50 % le rythme d’artificialisation et de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers d’ici 2030».