Se connecter S’abonner

Immobilier : des ventes privées organisées pour acheter un bien en solde

Organisée par Ikory Invest, spécialisé dans l’immobilier, la Soirée de l’investissement a eu lieu le mercredi 22 juin au Fouquet’s.

crédit immobilier
Crédit : iStock.

Investir dans l’immobilier en solde, c’est désormais possible. Ikory, société spécialisée dans l’accompagnement d’acquisitions et de gestion d’actifs, propose pour la première fois une vente privée immobilière à des tarifs préférentiels. C’est la Soirée de l’investissement, qui se déroulera le mercredi 22 juin au Fouquet’s, à Paris, indique Le Parisien.

L’investisseur intéressé doit s’inscrire au préalable, ce qui lui donne accès à une liste de quarante-et-un biens anciens et onze neufs, libres ou occupés, principalement en région parisienne. Après une visite, obligatoire, il peut devenir propriétaire.

Concernant les participants, il peut s’agir soit d’investisseurs, si le bien est déjà occupé, soit d’un primo-accédant qui cherche une bonne affaire. « Nous avons surtout alerté nos clients car c’est une première et il y aura certainement des ajustements à faire donc on ne voulait pas trop de monde, explique Stéphane Imowicz, le président d’Ikory. Pour le moment, nous avons une soixantaine d’inscrits et on attend jusqu’à cent personnes. »

Des logements résidentiels situés en Ile-de-France

Les biens en question sont principalement des logements résidentiels situés en Ile-de-France. On retrouve également deux locaux commerciaux et quelques biens en région, notamment dans le sud de la France. « Ce sont des logements qui sont mis en vente par des investisseurs institutionnels car il s’agit de biens isolés au sein d’un immeuble, précise-t-il. Or ils préfèrent gérer l’intégralité du site afin d’avoir la main sur la gestion de la copropriété plutôt que de garder quelques entités ici et là. »

Les biens peuvent être libres ou occupés. Pour ceux qui ont un locataire, certains ont des échéances, d’autres non. Ces derniers, appelés « baux à long terme », ont majoritairement des personnes âgées comme locataires. Sur ces appartements, les rabais sont les plus intéressants. A Chilly-Mazarin (Essonne), un cinq-pièces de 93 m2, occupé avec un bail à long terme, à 125.000 euros, soit 1.290 euros le mètre carré, affiche une réduction de 25 %.

Quels sont les prix ? Les biens varient de 116.400 euros pour un local à Paris de 12 m2 à 943.800 euros pour un immeuble de 363 m2 à Pontarlier (Doubs). L’un des biens les moins chers au mètre carré se situe à Brétigny-sur-Orge (Essonne). C’est un trois-pièces, libre, à 2.500 euros le mètre carré pour 58 m2, soit 145.000 euros (rabais de 15 %). En revanche, le plus cher est situé à Paris VIe. C’est un studio à 13.800 euros le mètre carré, occupé jusqu’en juillet 2025. Il est vendu à 455.000 euros (rabais de 5 %). « Dans la fiche explicative, nous donnons également le rendement de chaque bien afin d’être le plus transparents possible envers nos clients », ajoute Waqass Maqbool, directeur d’Ikory Properties. Ils s’échelonnent entre 2 % et 11,3 %.

Une autre vente d’ici à décembre prochain

Après inscription, les futurs propriétaires ont l’obligation d’aller visiter le bien. Il faut que « l’investissement soit réalisé en toute connaissance de cause ». Puis, comme le dit la formule : premier arrivé à la soirée, premier servi. « Quand les gens vont venir au Fouquet’s, on leur remettra un numéro indiquant leur ordre d’arrivée, et les premiers intéressés pourront signer leur réservation, précise Stéphane Imowicz. Afin de faciliter les démarches, nous aurons sur place des conseillers financiers, un notaire et un gestionnaire de biens. »

Ikory espère réaliser une autre vente d’ici à décembre prochain. « Mais, pour cela, il faut que l’on ait suffisamment de biens. En gros, il nous en faut une cinquantaine afin d’avoir du choix, non seulement dans les prix mais également dans les tailles et les localisations », poursuit-il. À terme, l’entreprise espère pouvoir mettre en place deux ventes par an.