Se connecter S’abonner

Les jeunes restent friands d’immobilier

L’immobilier fait encore rêver les moins de 35 ans. Mais la cherté de la pierre empêche beaucoup de pouvoir concrétiser leur projet.

Villa à Royan. Pixabay
Pixabay

S’il est communément admis que les jeunes affectionnent particulièrement les cryptos ou les NFT, ils ne rejettent pas pour autant forcément les placements traditionnels. Et particulièrement l’immobilier, qui trouve grâce auprès des moins de 35 ans, selon une étude Orpi. Ainsi, plus des deux-tiers (68%) d’entre eux, et 71% des 25-34 ans, continuent de préférer l’immobilier pour se constituer un patrimoine.

Un placement inaccessible pour plus de 4 jeunes sur 10

Pour autant, flambée des prix oblige, la pierre est de plus en plus inatteignable. Si deux Français sur dix n’envisagent pas du tout ce placement, le considérant comme inaccessible, l’étude montre que 42% des moins de 35 ans considèrent l’immobilier comme hors de portée pour eux.

L’accès à la propriété est ainsi relativement tardif : Sur les 71% des individus se présentant dans cette étude comme propriétaires, 8 répondants sur 10 ont plus de 35 ans et 50% sont propriétaires depuis plus de 10 ans. À l’inverse, aujourd’hui parmi les 18-25 ans interrogés, 72% ne sont pas propriétaires, pourtant 64% se disent en recherche. « Parmi les principaux freins, le manque de bien correspondant à leur demande et à leur budget et la crainte de ne pas obtenir le prêt bancaire leur permettant d’accéder à la propriété« , relève-t-on chez Orpi.

Mais l’environnement les préoccupe également de plus en plus. Plus de 6 jeunes sur 10 souhaitent voir davantage de logements éco-responsables, 32% des 18-24 ans estiment l’éco-conception comme prioritaire.