Se connecter S’abonner

Assurance caution : cet outil indispensable lors d’un achat immobilier

Il existe deux types d’assurance caution : le cautionnement solidaire ou le cautionnement hypothécaire.

crédit immobilier
Crédit : iStock.

À l’image des dispositifs déjà existants pour garantir le paiement des loyers, il existe aussi une garantie destinée à assurer le paiement d’une échéance de crédit. Et ce en toutes circonstances, y compris si vous ne pouvez pas assumer le règlement. Dans pareil cas, un organisme intermédiaire va prendre le relais, explique Challenges. L’assurance caution s’érige donc comme une solution destinée à protéger les banques.

Deux types d’assurance caution

Il existe deux types d’assurance caution : le cautionnement solidaire ou le cautionnement hypothécaire. Pour la première méthode, n’importe quelle personne peut se porter caution pour l’emprunteur (une personne morale ou physique, possédant ou non un lien de parenté avec l’emprunteur. De cette manière, la banque peut s’appuyer sur les garanties de la caution pour attester de la solvabilité de celui qui occupe ce rôle. En ce qui concerne la seconde, la caution prend la forme d’un bien, et non d’une somme d’argent. Aussi, si les échéances ne sont pas correctement remboursées par l’emprunteur, le prêteur lui saisira son bien.

Mais alors comment choisir son assurance caution ? Depuis 2014, les organismes de cautionnement ont véritablement proliféré. Ne reste plus qu’à faire le comparatif des différents dispositifs proposés. Notamment en ce qui concerne le taux du cautionnement, la somme à rembourser dans l’hypothèse où aucun incident ne viendrait chambouler le déroulement du prêt. Il faut également faire attention aux frais de souscription. En règle générale, un pôle de cautionnement existe au sein de chaque banque.