Se connecter S’abonner

Immobilier : voici les départements les plus prisés pour une résidence secondaire à la campagne

Selon une étude du groupe Se Loger, la Dordogne fait partie des départements les plus recherchés par les acquéreurs.

maisons de campagne
Crédit : iStock.

Parmi les départements les plus prisés pour une résidence secondaire à la campagne, la Dordogne, en Nouvelle-Aquitaine, monte sur la première marche du podium. C’est ce que révèle une étude du groupe Se Loger sur les départements qui rassemblent le plus de recherches de la part des acquéreurs en quête d’une résidence secondaire à la campagne, entre mars 2021 et mars 2022, rapporte Le Figaro

Ainsi, sur le site, 7,1 % des recherches portant sur des villes de campagne affichant plus de 20 % de résidences secondaires ciblent le département de la Dordogne. Juste derrière, on retrouve l’Yonne avec 6,7 % des recherches et le Var, avec 6,3 %. Autre point souligné par l’étude : la distance entre la résidence principale et la résidence secondaire. Ainsi, les Parisiens effectuent de nombreuses recherches dans l’Yonne (10,5 %), qui se situe à environ deux heures de la capitale. 

Temps de trajet acceptable

Dans le sud de la France, 22 % des Marseillais, 11,7 % des Lyonnais et 38,5 % des Niçois optent pour le département du Var. De leur côté, 11,7 % des Toulousains favorisent le Lot, 21,6 % des Bordelais se tournent vers la Dordogne et à Lille, le Nord-Pas-de-Calais est le plus prisé (13,3%).

« Certaines zones périurbaines sont devenues très attractives après les différents confinements, notamment grâce à la mise en place du télétravail plusieurs jours par semaine. Situées à une ou deux heures en train des grandes métropoles, elles permettent à des foyers de bénéficier d’un mode de vie plus agréable avec plus de surface et de beaux extérieurs tout en ayant un temps de trajet acceptable lorsqu’il est effectué une ou deux fois par semaine. Cela a étendu la zone d’attractivité autour des grandes villes pour les achats de résidences mi-secondaires et mi-principales », explique dans Le Figaro, William Pillons, directeur réseaux de Mercure Forbes Global Properties.