Se connecter S’abonner

Immobilier : en France, le nombre de logements à louer diminue

Nombreux sont les propriétaires qui décident de se séparer de leur bien immobilier à l’origine mis à la location. Explications.

immobilier
Crédits : iStock

Selon les chiffres du site spécialisé dans l’immobilier, Bien’Ici, seulement 27 % des annonces concernent désormais des logements à louer. La part des biens en vente est, elle, de 73 %, soit 10 points de moins qu’avant la crise sanitaire, précise Figaro Immobilier.

Dans certaines régions, comme en Bretagne, en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou dans les Pays de la Loire, on compte huit biens à vendre pour deux à louer. Également, en Île-de-France, le nombre d’annonces de biens à louer représente moins de 27 % du total des annonces. L’ensemble des régions de France connaît un marché de la location minoritaire. En revanche, la région Grand Est est la seule qui dépasse la barre des 30 % d’annonces de biens en location.

Les petites surfaces sont les plus concernées par cette pénurie. Pour les studios à louer, l’offre a reculé de 12 % sur un an et de 10 % pour les deux pièces. Or, il s’avère que les studios sont les logements les plus recherchés pour la location.

87 demandes pour un studio à louer, contre 50 l’an dernier

Les contraintes imposées aux propriétaires bailleurs qui mettent en location des logements énergivores, à l’image du gel des loyers des passoires thermiques F ou G entré en vigueur ce mercredi, les dissuadent de poursuivre la mise en location. Ils sont donc nombreux à décider de se séparer de leur bien faute de pouvoir le rénover.

Dès le 1er janvier 2023, les pires passoires thermiques (qui consomment plus de 450 kWh par m² et par an) ne pourront d’ailleurs plus être louées. Selon le gouvernement, près de 140.000 logements classés G sont concernés. Le reste des passoires thermiques classées G seront interdites à la location à partir du 1er janvier 2025. Puis viendront les F en 2028 et les E en 2034.

Alors que l’offre de biens à louer se raréfie, la demande explose. Le site Bien’Ici enregistre, en moyenne au niveau national, 87 demandes pour un studio à louer, contre 50 l’an dernier. Pour les deux pièces, le nombre de demandes par logement a également augmenté de 65 % en un an.