Se connecter S’abonner

Immobilier : est-ce avantageux d’habiter près d’un cimetière ?

Pour plus d’un Français sur deux (54 %), la présence d’un cimetière est un frein à l’achat immobilier ou à la location.

Immobilier
iStock

Quelle répercussion peut avoir la présence d’un cimetière sur le marché immobilier ? Pour plus d’un Français sur deux (54 %), c’est un frein à l’achat ou à la location, précise le groupe SeLoger, relayé par Figaro Immobilier. Un sondage effectué en ligne, sur le panel YouGov France a permis de comparer les prix de vente dans un rayon de 100 mètres autour des cimetières. Cette réticence est même accentuée auprès des futurs acquéreurs (64 %). 

Pour 41 % des sondés, la sensation d’une ambiance triste est mise en cause. La symbolique de la mort touche 37 % d’entre eux. Pour rappel, 5 % des Français vivent à proximité d’un cimetière. Enfin, environ 46 % estiment que cette proximité ne les dérangerait pas. Deux avantages se démarquent : le calme (53 %) et une vue dégagée (22 %).

Un effet cimetière ?

Selon l’étude, deux tiers des Français interrogés estiment que le prix d’un logement donnant directement sur un cimetière est inférieur au prix du marché. Une perception qui s’avère exacte seulement sur la moitié des abords de cimetière étudiés par Se Loger. « En étudiant les marchés immobiliers autour d’une centaine de cimetières dans les plus grandes villes françaises, nous n’observons pas une dégradation du prix à leur approche, explique Alexandra Verlhiac, économiste chez SeLoger. Il est impossible d’affirmer qu’il existe un “effet” cimetière. »

C’est à Bordeaux, pour les appartements, que les prix se dégradent le plus à l’approche des cimetières (-4 % en moyenne). C’est le cas pour 5 cimetières sur 6 étudiés dans la ville. En revanche, à Rennes, aux environs des cimetières, le prix des appartements est toujours plus élevé (+5 % en moyenne). Pour les maisons, c’est l’inverse. A Rennes, les prix des maisons se dégradent à proximité de l’ensemble des cimetières (-8 %). À Lille, ils sont plus élevés que dans le reste du quartier (+3 % en moyenne) pour 4 cimetières sur les 6.

Dans la capitale, à proximité du cimetière du Père Lachaise, le prix du mètre carré est élevé. Il faut compter plus de 9.600 euros le m². Attention donc si vous comptez sur un prix d’achat plus faible aux abords d’un cimetière. Il convient de se renseigner sur l’environnement du bien et sur le quartier dans lequel il se situe.