Se connecter S’abonner

Résidences secondaires : la surtaxe d’habitation s’étend

Actuellement, 73 communes appliquent une majoration de 60 % de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires (THRS).

résidences secondaires

Certains propriétaires de résidences secondaires vont pâlir. En effet, comme l’explique Les Echos, de nouvelles communes devraient appliquer une majoration de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires (THRS). Dans le cadre de la loi de finances pour 2023, le « zonage » des villes autorisées à pratiquer cette surtaxe, comprise entre 5 et 60 %, a été recalculé.

Des résidences secondaires surtaxées à 60 % dans 73 communes

Jusqu’à présent, seules les communes situées dans « une zone d’urbanisation continue de plus de 50.000 habitants où existe un déséquilibre marqué entre l’offre et la demande de logements » pouvaient appliquer la surtaxe. Les grandes métropoles et agglomérations attirant des touristes l’avaient donc mise en place, portant le nombre de communes à 255, sur les 1.136 qui pouvaient la pratiquer. Avec les modifications de la loi de finances, le dispositif pourrait en inclure 4.000 de plus. Notamment des communes qui se situent en bord de mer, à la montagne, ou qui disposent d’une forte activité touristique.

Parmi les communes pratiquant la surtaxe, 127 ont décidé de majorer l’impôt de 20 % ou moins. Cependant, des communes comme Saint-Jean-de-Luz ou Bordeaux ont décidé d’appliquer la majoration maximale, en surtaxant les propriétaires à hauteur de 60 % sur la taxe d’habitation des résidences secondaires.