Se connecter S’abonner

Immobilier : dans les stations de ski, les prix continuent de grimper

A proximité des grands massifs français, les prix de l’immobilier continuent de bien se porter. Il reste tout de même possible de réaliser des affaires.

immobilier
Crédit : iStock.

Le marché de l’immobilier en montagne continue d’attirer. Selon Meilleurs Agents, qui a publié son étude portant sur les prix de l’immobilier après avoir scruté les prix dans plus de 100 stations de ski françaises. Dans les plus grands massifs français, ils demeurent en hausse, avec +5 % dans les Pyrénées, +8,2 % dans les Alpes du Nord et +9,3 % dans les Alpes du Sud, des hausses qui dépassent celles du marché immobilier au niveau national sur la même période (+4,6 % en moyenne).

Val d’Isère reste la station star de l’immobilier en montagne

C’est pourtant dans les Alpes du Nord qu’il faut débourser le plus pour acquérir un bien immobilier, avec 6.295 euros du mètre carré en moyenne. A titre de comparaison, dans les Alpes du Sud, le Jura, les Pyrénées, le Massif central et les Vosges, le mètre carré s’échange respectivement à 3.304, 3.291, 2 .651, 2.470, 2.573 euros. C’est donc dans le Massif central que les prix sont les plus attractifs, mais il faudra se rendre plus à l’Est, dans les Vosges, pour investir dans la station de ski la moins chère de France, Saint-Maurice-sur-Moselle, à 1.448 euros du mètre carré.

En revanche, la première place du podium des stations les plus chères de France est toujours trustée par Val d’Isère où le prix moyen du mètre carré avoisine les 13.500 euros. Dans la même zone géographique, Courchevel (10.977 euros du mètre carré) et Megève (10.714 euros du mètre carré) coûtent un peu moins cher. Plus au sud, les prix ont fortement augmenté pour s’établir en moyenne à 3.304 euros du mètre carré, tous types de biens confondus. « Ce phénomène s’explique d’une part par l’attractivité de ses prix immobiliers au regard de ceux des Alpes du Nord mais aussi par l’attractivité grandissante de l’ensemble de la région PACA depuis la crise sanitaire, avec une hausse des prix immobiliers de +21,8% en 3 ans », observe Alexandra Verlhiac, économiste chez Meilleurs Agents

Les Arcs-Bourg-Saint-Maurice, deuxième plus grand domaine skiable relié au monde

Dans les Pyrénées, à 3.291 euros du mètre carré, les prix sont légèrement moins élevés que dans le massif jurassien. Ce dernier séduit sûrement un public plus éclectique, des familles aux sportifs plus aguerris. Il est possible d’y acquérir un appartement de 25m² avec un budget de 80.000 euros. Les stations des Vosges et du Massif Central restent en moyenne les plus attractives. Dans le détail, selon l’étude, le meilleur rapport qualité/prix dans les Alpes se situe aux Arcs-Bourg-Saint-Maurice. Outre son prix attractif de 4.290 euros du mètre carré, la station propose 258 pistes, ce qui en fait le second plus grand domaine skiable relié au monde, ainsi qu’un fort taux d’enneigement.

Pra Loup, dans les Alpes du Sud se démarque également en raison de ses très nombreux commerces, son accessibilité et son prix du mètre carré compétitif (2.459 euros du mètre carré). Dans les Pyrénées, c’est à La Mongie qu’il faudra investir, avec un des prix au mètre carré parmi les plus faibles des stations françaises (1.713 euros du mètre carré), un bon taux d’enneigement et de nombreuses commodités… au pied des pistes. « Le dynamisme du marché immobilier subsiste malgré le contexte économique et les manques d’enneigement liés au réchauffement climatique, preuve s’il en est de l’engouement des Français pour le grand air ! », résume Alexandra Verlhiac.