Se connecter S’abonner

Immobilier : les stations de ski ne connaissent pas la crise

Malgré la hausse des taux, les prix de l’immobilier dans les stations de ski les plus cotées augmentent plus vite que l’inflation.

Stations de ski
Famous and luxury place of Val d’Isere at sunset, Tarentaise, Alps, France

Avec la hausse des taux, une baisse du marché de l’immobilier est mécaniquement attendue. Elle a déjà débuté dans certaines zones, mais d’autres résistent particulièrement bien et ont même tendance à augmenter au même rythme, voire au-delà de l’inflation. Parmi les biens qui augmentent le plus, Le Figaro relève la belle performance des stations de skie. Un marché qui pourtant fait face à un défi de taille : celui du réchauffement climatique et de la baisse de l’enneigement. Mais cela est largement compensé par des facteurs inhérents à ce type de bien.

Peu de concurrence dans les stations de ski

D’une part, le chalet ou l’appartement à la montagne restent des biens de luxe, un secteur qui se porte très bien. Après une année 2021 exceptionnelle, notamment à Paris, il reste un des principaux animateurs du marché. Les prix restent notamment attractifs pour les étrangers en raison de la baisse du cours de l’euro face au dollar ces derniers mois. Mais surtout, construire en montagne n’est pas chose aisée. Par conséquent, l’offre reste relativement faible et les prix ne subissent pas la concurrence du neuf. La saisonnalité des sports d’hiver limite également l’intérêt de l’investissement dans une résidence de tourisme.

Par conséquent, selon les chiffres de Meilleurs Agents cités par Le Figaro, les prix ont augmenté de 9,3% en un an dans les Alpes du Nord, secteur le plus prisé pour son enneigement et sa proximité relative avec Paris. Il est aussi porté par les tarifs des stations de ski les plus luxueuses et célèbres. Val-d’Isère affiche ainsi un prix hybride moyen (mêlant chalets et appartements) de 13.569 euros par mètre carré, loin devant Courchevel (10.977 euros). Les Alpes du Sud connaissent une hausse de 8,2%. Elles restent cependant intéressantes pour ceux qui recherchent le compromis. Réputées moins luxueuses, plusieurs stations de ski se démarquent par la qualité de leur domaine skiable tout en offrant des prix compris entre 4.000 euros/m² et 5.000 euros/m² pour Serre-Chevalier ou Isola.

La hausse est moins marquée dans les Pyrénées avec 5 % à 2.561 euros/m² en moyenne. Le Massif central et les Vosges restent les plus abordables avec 2.470 euros/m² et 2.573 euros/m². Le Jura profite de sa proximité avec la Suisse et affiche en moyenne 3.291 euros/m².