La fin du glyphosate aura-t-elle un effet sur vos charges de copropriété?

Depuis le 1er janvier 2019, l’usage des pesticides contenant du glyphosate est interdit pour les particuliers. L’une des solutions de remplacement est le désherbage manuel qui est… plus cher.

Le désherbage va nécessiter plus de temps sans glyphosate. Mario FOURMY/SIPA

Comment une décision pour préserver l’environnement peut-elle avoir un effet sur les charges des copropriétés qui ont un espace vert ? Depuis le 1er janvier 2019, l’utilisation et l’usage des désherbants à base de glyphosate sont interdits en France pour les particuliers. Les stocks achetés avant cette date peuvent toutefois être écoulés.

Des techniques plus chronophages

Meilleurecopro, une entreprise spécialisée dans les charges de copropriété, a analysé l’impact financier que cette mesure peut avoir : « L’instauration de cette nouvelle loi fera augmenter vos charges d’entretien des espaces verts. […] Vos contrats vont se valoriser à la hausse », indique-t-elle. En effet, l’action de désherbage va nécessiter plus d’efforts en utilisant d’autres techniques : le désherbage avec des produits bios, le désherbage manuel, écoresponsable (avec des insectes, par exemple) ou thermique (un appareil à flamme brûle l’herbe indésirable).

Selon Edouard-Jean Clouet, président de Meilleurecopro, les coûts d’entretien des espaces verts peuvent être désormais deux à trois fois plus élevés qu’avant, avec le glyphosate (ils représentent 2% à 4% du total des charges). Une hausse plus modérée pour les grandes copropriétés, entre 20% et 50% en plus. « Les marges de manœuvre pour réduire les coûts sont plus importantes pour les grandes copropriétés. En revanche, pour les plus petites, les marges de manœuvre sont plus réduites », explique-t-il au Figaro. Cet effort « se fera ressentir plutôt l’année prochaine une fois que les stocks que les prestataires ont constitués avant le 1er janvier 2019, seront épuisés ».

A LIRE >>> Charges de copropriété: voici comment les réduire sur les 5 postes les plus coûteux

Aménager l’espace vert

Pour limiter les coûts, Meilleurecopro conseille de faire jouer la concurrence mais aussi de bien entretenir l’espace vert : préférer des plantes vivaces, qui nécessitent moins d’entretien que les plantes annuelles qu’il faut replanter tous les ans, par exemple. Aussi, privilégier le paillage au pied des arbres et des massifs, ce qui garde l’humidité, diminue la fréquence des arrosages, évite la pousse d’herbes invasives… et limite le passage des jardiniers.

Sur le même thème

charges de copropriété Copropriété

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique