Se connecter S’abonner

Logement : l’Ile-de-France teste le leasing immobilier

Et si la location-vente permettait aux jeunes actifs et aux classes moyennes de devenir propriétaires de leur logement ? L’Ile-de-France expérimente cette nouvelle formule d’accession au logement.

immobilier
iStock

Trop riches pour bénéficier d’un logement social, mais trop modestes pour devenir propriétaires. La situation des jeunes actifs et des ménages disposant de revenus moyens se complique en matière d’accès au logement. Ils pourraient cependant profiter d’une formule testée en Ile-de-France : le leasing immobilier. Cette fois, la location-vente ne vise pas une automobile ou un bien high-tech, mais une habitation, relaye Le Figaro.

L’idée a germé dans l’esprit de l’équipe d’In’li, la filiale dédiée au logement intermédiaire du groupe Action Logement. « Ce que nous voulons, c’est créer un modèle d’accession à la propriété pour ces logements intermédiaires. Et en gardant un élément en tête, sans doute une déformation liée à mes fonctions passées (ministre chargé du Logement, député), tout cela doit se faire sans réclamer un centime à l’Etat », précise au quotidien Benoist Apparu, président du directoire d’In’li et ex-ministre délégué au Logement.

Cinq à dix ans de location

Dans la pratique, les candidats à l’accession pourront devenir propriétaires de leur logement après l’avoir loué au minimum cinq ans et au maximum dix ans. Pour éviter toute mauvaise surprise, le prix du bien immobilier est fixé et gelé au moment de la signature du contrat de leasing. La formule permet également au locataire de se constituer un apport personnel. En effet, en plus du montant du loyer, il doit verser chaque mois entre 100 et 200 euros.

Particulièrement avantageuse lorsque les prix de l’immobilier flambent, la formule l’est moins lorsque la hausse est modérée. Mais le candidat à l’accession peut toujours changer d’avis. Si pour le moment, une quarantaine de logements sont concernés par le leasing, In’li projette d’étendre ce dispositif à 1 000 biens par an, d’ici à trois ans. 

Selon les calculs de la filiale d’Action Logement, le leasing permettrait, par exemple, à un ménage gagnant 5843 euros par mois d’acquérir un 3-pièces neuf de 65 m² à Viroflay (Yvelines). Sans ce dispositif, il lui faudrait un revenu mensuel de 6 480 euros.