Se connecter S’abonner

Crédit immobilier : François Villeroy de Galhau prêt à assouplir certains critères d’octroi

Sous certaines conditions, le gouverneur de la Banque de France est favorable à un assouplissement de certains critères d’octroi d’un prêt immobilier.

croissance
Crédit : iStock.

Resserrées depuis la fin de l’année 2019, les conditions d’octroi du crédit immobilier pourraient s’assouplir. C’est en tout cas ce qu’a affirmé François Villeroy de Galhau, dans un entretien accordé à Alternatives économiques. « Je suis prêt à proposer un ajustement limité, raisonnable, de certains critères, mais à la condition qu’on garde clairement et fermement le cap : celui d’arrêter une dérive continue des conditions d’octroi, qui exposerait les ménages au risque de surendettement », y explique le gouverneur de la Banque de France.

Entre septembre et octobre, les refus de prêt ont progressé de 15%. Et depuis le début de l’année, la moyenne s’établit à 11,5%. Alors, l’annonce devrait réjouir les professionnels de l’immobilier. D’autant que le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), dont fait partie la Banque de France, doit se réunir jeudi 17 décembre.

« Nous allons faire le bilan »

« Les taux très bas ont permis à un nombre important de ménages, notamment les jeunes, de pouvoir emprunter plus facilement. À tel point que depuis que le Haut Conseil de Stabilité Financière a formulé fin 2019 des recommandations simples sur la durée maximale des crédits, ou le taux d’effort, beaucoup de voix ont protesté ! Nous allons faire le bilan dans notre réunion », précise au mensuel François Villeroy de Galhau, qui se dit très sensible à la question des inégalités.

L’an dernier, le HCSF avait notamment recommandé la suppression des prêts de plus de vingt ans de l’offre des banques. Il avait aussi appelé à une stricte application du taux d’endettement à 33%, ce qui signifie que le montant des mensualités du crédit immobilier doit rester inférieur à 33% des revenus nets des emprunteurs.