Se connecter S’abonner

Crédit immobilier : avez-vous intérêt à renégocier votre prêt ?

Selon votre situation, renégocier le taux de votre crédit pourrait être intéressant au vu des récentes baisses de taux observées. Mais est-ce la meilleure solution pour vous ? Éléments de réponses.

villes

Si 2020 a été une bonne année pour les renégociations, avec près de 60 milliards de flux, 2021 pourrait aussi être un bon cru. Les taux d’intérêts restent à des niveaux historiquement bas, voire baissent encore dans certains établissements bancaires. Selon les données de plusieurs courtiers en crédit compilées par Mieux Vivre Votre argent, les taux moyens pratiqués par les courtiers en ce début d’année sont de 0,86% sur 15 ans, 1,03% sur 20 ans et 1,29% sur 25 ans. De quoi permettre à bon nombre d’emprunteurs de renégocier et de réaliser des économies, par un rachat ou une renégociation de prêt.

Les crédits à plus de 2% ont tout intérêt à renégocier

Les emprunteurs qui ont emprunté à plus de 2% il y a 4 à 5 ans peuvent avoir tout intérêt à le faire. « On considère qu’il faut un point d’écart (1%) entre le taux du crédit à renégocier et les taux actuels pour que l’économie générée rende l’opération intéressante compte tenu des frais engendrés qui peuvent atteindre jusqu’à 3 % du capital restant dû, explique Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer. Mais un écart de 0,70 point peut suffire pour les crédits récents, de plus de 300 000 euros ou ayant des durées supérieures à 20 ans, d’où la nécessité d’étudier la pertinence de l’opération pour ne pas passer à côté d’une opportunité de réaliser des économies ».

L’opération peut aussi être considérée dans le cas de crédits souscrits il y a moins de 5 ans. Car c’est au début du prêt que l’on rembourse le plus d’intérêts. Jusqu’à 50 % de la mensualité les deux premières années pour les crédits sur 20 ans a plus de 3 %, et même jusqu’à 60 % pour les crédits sur 25 ans, rappelle le courtier en crédit.

Plusieurs options en cas de rachat de crédit

En cas de rachat de crédit par une autre banque, quelles sont les options des emprunteurs ? Il est possible de rester sur la même durée restante de crédit et de réduire sa mensualité grâce à la baisse des taux. Voire de diminuer la durée du crédit en conservant la même mensualité. Autre choix : rallonger la durée du crédit, jusqu’à 5 ans maximum, et ainsi faire baisser encore davantage sa mensualité.

« Il peut être intéressant de faire racheter son crédit par une banque qui accepte d’en rallonger la durée, le plus souvent de 2 ans maximum, mais jusqu’à 5 ans chez l’un de nos partenaires. Cela permet de faire baisser significativement la mensualité et gagner ainsi du pouvoir d’achat mensuel, ou de réinvestir cette nouvelle capacité de remboursement dans un nouveau projet, d’investissement locatif par exemple », explique Sandrine Allonier.

Comment procéder, lorsqu’on a intérêt à changer de taux ? En premier lieu, il faut mettre en concurrence les banques « car même très bas, les taux varient d’une banque à l’autre selon les profils », selon Vousfinancer. Il faut aussi bien préparer son dossier car la banque demandera les trois derniers relevés de compte, les trois derniers bulletins de paie (ce qui pourra être problématique avec le chômage partiel. « Et surtout le décompte de remboursement afin de savoir combien vous devrez encore à votre banque, ce qui peut prendre parfois plusieurs mois ».

Reste que des frais sont à prévoir : pénalités de remboursement anticipé qui devront être versées à l’ancienne banque (3 % du capital restant dû plafonnés 6 mois d’intérêts), frais de dossier et frais de garantie pour le nouveau prêt… Bonne nouvelle toutefois : il est possible de diminuer la durée restante de son prêt en conservant la même mensualité, ainsi que de changer son assurance emprunteur. Opération qui a été facilitée ces dernières années.