Se connecter S’abonner

Investissement locatif : combien coûte vraiment un studio à Paris ?

A quelques semaines de la rentrée universitaire, les demandes de studios vont croissant. De quoi donner l’envie d’investir dans l’immobilier parisien. Mais combien coûte réellement un studio de 25 m² ?

crédit
Crédit: iStock.

La pierre reste une valeur refuge. Et alors que l’immobilier parisien a plutôt bien résisté à la crise du Covid-19 la tentation de faire un investissement locatif en achetant un studio peut être grande. Avec la rentrée universitaire dans le viseur, les étudiants se sont mis en quête d’un logement. L’application Save Immo, a réalisé une étude sur le coût réel d’un studio de 25 m² à Paris – où le prix moyen du mètre carré est désormais de 10.300 euros – et, donc, sa rentabilité.

Elle met en avant le fait qu’en achetant sur vingt ans sans passer par un courtier, le taux d’intérêt moyen avoisine 1,06%. Un taux qui pourrait passer 0,70%, grâce aux services d’un courtier facturés en moyenne 1.500 euros. En plus du remboursement du crédit immobilier, l’acquéreur devra s’acquitter de 300 euros en moyenne. Quant aux charges, le spécialiste de la budgétisation d’un achat immobilier, les charges s’élèvent à 75 euros par mois pour celles relevant de la copropriété et à 50 euros mensuels pour les charges locatives.

Un investissement locatif dans un meublé rapporte plus

Si investir dans un meublé rapporte plus, la mise de départ est aussi plus élevée. En effet, il faudra débourser près de 4.300 euros pour meubler le studio. Mais ce n’est pas tout, le propriétaire devra aussi budgéter 35 euros par mois de vétusté des meubles. Enfin, à terme, une rénovation complète du logement devrait avoisiner les 15.000 euros.

Mais ses efforts auront des retombées directes. D’un côté, le loyer moyen pour un logement vide de 25 m² est de 870 euros. De l’autre, celui d’un meublé grimpe à 990 euros. Selon le calcul de Save Immo, si le futur acquéreur achète un meublé de 25 m² avec un apport de 50.000 euros (20% du prix total), une location nue lui coûtera 1.075 euros par mois. Pour un meublé, il devra débourser 1.095 euros mensuels.

Le régime réel BIC le plus avantageux

Ainsi, un investisseur devant débourser 1.500 euros par mois (logement, crédit auto, etc.) en plus de l’emprunt réalisé pour l’achat du studio pour lequel il dispose d’un personnel de 20%, devra gagner au moins 5.369 euros par mois, pour ne pas dépasser le taux d’endettement fixé par les banques. S’il opte pour l’achat d’un meublé, ce montant mensuel passe à 5.151 euros.