Se connecter S’abonner

Immobilier : les taux de crédit sont restés au plus bas en septembre

Les crédits octroyés depuis avril dernier sont restés « à des niveaux exceptionnellement favorables, afin de soutenir la demande de crédits des particuliers », commente l’Observatoire Crédit Logement.

crédit
Crédit: iStock.

Les taux moyens de l’ensemble du marché sont restés à leur « plus bas niveau » au troisième trimestre, soit 1,05 %, selon l’Observatoire Crédit Logement. Le taux moyen des nouveaux crédits a reculé de 20 points de base entre juin 2020 et avril 2021, et est resté stable depuis. « En dépit de la reprise de l’inflation et de la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les banques maintiennent les conditions des crédits octroyés depuis avril dernier à des niveaux exceptionnellement favorables, afin de soutenir la demande de crédits des particuliers », commente l’observatoire. Résultat : désormais, plus de 80 % des emprunteurs bénéficient des crédits à des taux inférieurs à l’inflation.

Des prêts plus longs…

Dans ces conditions très accommodantes, la durée des prêts accordés a progressé : elle était de 233 mois au troisième trimestre, contre 230 au trimestre précédent. Une hausse qui « permet d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements qui se renforce au fil des mois et, souvent, de contenir les taux d’effort sous le seuil des 35% ».

… et un apport personnel plus élevé

Les recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) ont par ailleurs mis un terme à plusieurs années de recul des taux d’apport personnel, recul qui « avait permis de dynamiser les marchés immobiliers, dont celui de l’ancien, comme aucun dispositif de soutien public n’avait permis de le faire par le passé » selon le Crédit Logement. Au troisième trimestre, le taux d’apport personnel moyen était ainsi de près de 31% supérieur à son niveau du quatrième trimestre 2019, le point le plus bas observé jusqu’alors. Enfin, la production mesurée à fin septembre 2021 recule de 7,3% en glissement annuel.