Se connecter S’abonner

Immobilier : les Français rêvent d’accéder à la propriété

Selon une étude menée par Bricks.co, près de 80% Français non-propriétaires envisagent de mettre de côté en 2022 pour investir un jour dans l’immobilier. Reste que si beaucoup d’entre eux sont prêts à faire des sacrifices, peu savent qu’il existe des façons d’investir sans apport.

crédit immobilier
Crédit : iStock.

Investir dans la pierre : un rêve qui occupe toujours les Français pour 2022. Selon une étude de Bricks.co*, plateforme de financement participatif spécialisée en immobilier, 79% des non-propriétaires espèrent un jour investir dans l’immobilier. 19% des sondés pensent quant à eux que ce rêve demeure inaccessible. 

A quoi sont prêts les Français pour réaliser leur rêve ? Dans un premier temps, à faire des économies. Selon la plateforme de financement participatif, près de 80% d’entre eux comptent économiser en 2022 pour investir. Parmi eux, près d’un tiers compte mettre 200 à 300 euros de côté chaque mois, quand un quart prévoit plutôt de mettre 100 euros dans la tirelire. Enfin, plus de 20% d’entre eux pensent mettre moins de 100 euros de côté pour investir dans l’immobilier.

Les Français enclins aux sacrifices

Autre question : sur quels budgets les Français sont-ils prêts à se serrer la ceinture pour réaliser leur achat immobilier ? Très nettement, sur le budget des vacances. Selon le sondage, 66% des Français comptent baisser le budget des vacances pour se rapprocher de leur rêve immobilier. Suivent celui des transports (54%) et des cadeaux (52%). Le budget des loisirs et des sorties se place au pied du podium (48%). Enfin, plus de 40% des Français sont prêts à sacrifier leur budget lié à l’alimentation pour arriver à leur fin.

Si les Français sont prêts aux sacrifices, c’est dans l’espoir d’obtenir une place au soleil. En effet, selon Bricks.co, c’est en priorité dans le sud que les Français veulent investir. Sans surprise, 26% envisagent la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Viennent ensuite les régions Auvergne Rhône-Alpes (25%) et Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. L’Ile-de-France attire moins les Français (13% des sondés).

La question de l’apport financier

Reste que si les Français non-propriétaires caressent l’espoir de le devenir en 2022, ils n’en connaissent pas toujours les ressorts pour y parvenir. Exemple : pour investir dans un bien immobilier, près de 45% des Français pensent qu’il faut détenir un apport financier situé entre 20 000 et 50 000 euros et 28% entre 50 000 et 70 000 euros. Pire encore, seulement 1% des personnes interrogées savent qu’il existe des solutions qui ne nécessitent pratiquement aucun apport.

« Si vous demandez à quelqu’un s’il est nécessaire d’avoir un apport personnel pour acheter un bien immobilier, vous aurez pratiquement toujours une réponse affirmative, commente Cédric O’Neill, fondateur et CEO de Bricks.co. Par contre, les personnes qui connaissent les nouvelles solutions d’investissement, comme le participatif, sont très peu nombreuses. Nous le voyons dans cette enquête où seulement 9% des Français savent qu’il est possible d’investir 10 euros en immobilier et 23% qui en ont entendu parler mais qui ne savent pas du tout comment ça fonctionne réellement ». 

* Méthodologie : enquête réalisée auprès 8 216 personnes non propriétaires et réparties sur l’ensemble du territoire français âgées de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 14 au 21 décembre 2021.