Vous voulez acheter pour louer ? Découvrez les villes les plus rentables

Pour investir dans les murs, toutes les villes ne se valent pas. Selon plusieurs critères, le taux de rentabilité doit être pris en compte.

Le taux de rentabilité est calculé grâce au prix d’achat, au loyer et au délai de mise en location/ ©iStockPhoto

La pierre reste un investissement de confiance pour de nombreux Français désireux de placer une somme d’argent. Si certains deviennent propriétaires pour y vivre, d’autres désirent avant tout percevoir un revenu complémentaire.

Le Journal du Dimanche (JDD) et Se Loger révèlent le rendement locatif brut de 50 villes de France. En effet, selon la localisation de la ville, le bénéfice n’est pas le même pour tous. Le journal précise que le taux de rentabilité est calculé grâce au prix d’achat, au loyer et au délai de mise en location.

Palme d’or pour Paris

Alors, quelles villes occupent le haut du podium ? Sans surprise, c’est Paris qui décroche la première place. Avec un prix à l’achat de 255 778 euros, un loyer moyen entre 700 et 900 euros et un délai de mise en location de trois semaines maximum, la transaction est intéressante. Boulogne-Billancourt arrive en deuxième position suivie de Versailles avec un prix affiché de 190 867 euros et un loyer moyen de 677 euros. Pour la province, c’est Bordeaux qui arrive en premier en s’installant à la 6ème place avec un prix affiché de 159 603 euros pour un loyer d’environ 496 euros soit une rentabilité locative brute de 3,73%. Les biens de louent généralement en 22 jours.

Certaines villes affichent un taux de rentabilité important mais la situation est en réalité plus compliquée. « A Nîmes, Le Havre ou Saint-Etienne, les prix sont bas et les taux de rentabilité dépassent les 7% mais on y relève des vacances locatives de plus de deux mois », décrit le Journal du dimanche.

Dans d’autres villes, comme à Aix-en-Provence, c’est le délai pour trouver un locataire qui pose problème. Il faut en effet 49 jours pour louer son bien. Et comme le détaille le journal, les studios situés dans les villes dites « TGV » près de Paris, les transactions sont également intéressantes. C’est par exemple le cas à Strasbourg, Lyon ou Lille.

Sur le même thème

Investissement locatif Logement

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique