Se connecter S’abonner

Malgré une augmentation des prix, la location de caves reste très rentable à Paris en 2020

Les taux de rentabilité locative d’une cave peuvent dépasser 13% dans certains arrondissements de la capitale, selon une étude de la plateforme Jestocke.
Investir dans une cave pour la louer, c’est à la clé une rentabilité supérieure à 10%. ©Istock

Si vous envisagez un investissement immobilier dans la capitale, une information importante est à noter : le marché de la location de caves se porte bien, malgré la crise, et il reste « très rentable », selon l’étude annuelle de la plateforme Jestocke, publiée en février. Le nombre de caves proposées à la location en à Paris et en Île-de-France a augmenté de 20% sur ce site, en 2020. Louer une cave dans la Ville Lumière peut rapporter plus de 13% de profits.

Des demandes en baisse au premier semestre

Pendant le premier semestre, la demande de location de cave a chuté de 19%, notamment à cause du confinement. En mars, cette baisse était de 62%, puis de 78% en avril. Cependant, l’étude note que les revenus des propriétaires se sont maintenus, car les locataires ont gardé leur cave. Dès le deuxième semestre, le marché est reparti, avec un impact bien moindre du deuxième confinement et une croissance de 13% sur les six derniers mois de 2020.

Trois arrondissements parisiens concentrent 32% des recherches de caves, il s’agit du 15e (11% des demandes), suivi du 18e (13%) et du 17e (8%). Cette attractivité de certains quartiers de la capitale se retrouve dans l’hétérogénéité prix. Le prix à l’achat d’une cave varie de 1 700 à 4 500 euros le mètre carré, selon sa localisation.

Le prix au mètre carré augmente

Entre 2019 et 2020, le prix moyen est passé de 2 415 euros le mètre carré à 2 650 euros. Et une cave se loue en général à 19 euros le mètre carré. « Malgré l’augmentation du prix à l’achat et le prix à la location qui est stable, l’achat d’une cave à Paris reste un investissement immobilier très rentable », précise l’étude. Dans les quartiers centraux, comme le 1er arrondissement, le 2e, le 3e, mais aussi dans le 10e et le 19e, le rendement dépasse ainsi les 13%.