Se connecter S’abonner

Investissement locatif : combien faut-il gagner pour se lancer ?

Selon une étude réalisée par Beantock, il est possible de réaliser un investissement locatif à partir de 2 000 euros de salaire mensuels.

investissement locatif

Non, l’investissement locatif n’est pas l’apanage des quadragénaires et quinquagénaires à hauts revenus. Et non, il n’est pas nécessaire d’être propriétaire de sa résidence principale pour envisager un placement locatif. La tendance, en particulier pour la jeune génération, est même en train de s’inverser : de plus en plus de Français qui accèdent à la propriété continuent de rester locataires de leur résidence principale en préférant réaliser un investissement locatif. Ils le font autant par choix (ils veulent conserver leur qualité de vie en restant locataires de leur résidence principale, qui aurait de toute façon été trop coûteuse à l’achat) que pour des raisons financières (ils préfèrent investir dans des villes où le potentiel locatif est important).

Mais de quels revenus faut-il disposer pour concrétiser une telle opération ? C’est la question à laquelle Beanstock, la première marketplace européenne d’investissements locatifs, permettant d’acheter et de gérer des biens d’investissement en ligne, a tenté de répondre. Pour ce faire, cette plateforme lancée en mai 2020 a compilé et analysé les données relatives au marché locatif dans de nombreuses villes et pris en considération les conditions de crédit actuelle (taux maximum d’endettement autorisé, taux moyen et durée moyenne accordés par les banques), en prenant comme hypothèse un taux d’apport de 15%.

Paris et Perpignan, les deux extrêmes

Sans surprise, Paris se hisse en tête des villes les plus inaccessibles pour les primo-investisseurs. Dans la capitale, acquérir une petite surface de 13 à 18 mètres carrés nécessite un salaire brut mensuel de 3 784 euros. Soit 2,4 fois le Smic sur la base de la durée légale de travail de 35 heures hebdomadaires. A l’autre extrémité de l’éventail, Le Havre et Perpignan offrent un terreau pour que les Français ayant de plus faibles salaires accèdent à la propriété via un investissement locatif. Dans ces villes, le salaire minimum pour s’offrir une chambre ou un studio d’une surface comprise entre 13 et 18 mètres carrés dépasse à peine 2 000 euros par mois : respectivement 2 085 euros et 2 039 euros bruts mensuels.

Bordeaux, la moins accessible des villes de province

S’agissant des plus grandes villes de l’Hexagone (hors Paris), les écarts de revenus minimums pour financer une opération sur une même surface sont ténues. Marseille est la ville la plus favorable aux investisseurs puisque 2 361 euros bruts mensuels (1,5 fois le SMIC) suffisent pour concrétiser un projet, tandis que Bordeaux est la plus inaccessible (2 762 euros requis, soit 1,7 fois le SMIC), suivie de près par Lyon (2 727 euros). Autour de 1,6 fois le SMIC, il est possible d’investir à Toulouse, Lille, Strasbourg ou Nantes, selon Beanstock.

Une demande en forte hausse

Dans son étude, la plateforme rappelle que les confinements, combinés au renforcement de l’épargne des Français pendant la crise et aux taux historiquement bas (1,05% en moyenne sur 20 ans, selon l’observatoire Crédit Logement CSA), ont décuplé l’amour pour la pierre et l’envie de devenir propriétaire. « Notre plateforme connaît une forte croissance des demandes que nous mettons en ligne », rapporte d’ailleurs Alexandre Fitussi, co-fondateur de Beanstock. Pour autant, des freins subsistent, en particulier dans les mentalités. « Il nous a semblé utile de réaliser cette étude pour montrer aux Français qui hésitent encore qu’il est possible de devenir propriétaire », commente Monsieur Fitussi, convaincu que les qualités intrinsèques de l’immobilier, un produit résilient sur la durée, ce dont de plus en plus de jeunes actifs sont persuadés, en font un outil incontournable dans une stratégie de constitution de patrimoine.

VilleSalaire brut nécessaire pour acquérir une petite surface
Paris3 784 €
Marseille2 361 €
Lyon2 727 €
Bordeaux2 762 €
Toulouse2 423 €
Lille2 459 €
Nantes2 563 €
Strasbourg2 530 €
Rouen2 323 €
Orléans2 285 €
Le Havre2 085 €
Avignon2 244 €
Perpignan2 039 €