Se connecter S’abonner

Poitiers, Nancy, Reims… ces villes où il faut investir dans l’immobilier

Nancy occupe la deuxième place du classement des villes où investir dans l’immobilier. lle affiche un taux de rentabilité brut pour un 20 m2 de 8,9%.

Immobilier
©iStockPhoto

Lorsqu’on fait le choix d’un investissement immobilier, le choix de la ville est primordial. Pourtant, « les villes qui offrent le plus haut potentiel ne sont pas forcément celles qui affichent le meilleur rendement », assure dans Les Echos, Thierry Vignal, président cofondateur de Masteos, start-up spécialisée dans l’investissement locatif.

Pour acheter un bien afin de le mettre en location, trois villes moyennes se distinguent. Il s’agit de Poitiers, Nancy et Reims. « En termes de prix d’achat, ces trois communes constituent un groupe très homogène. Elles se vendent toutes entre 2.100 et 2.500 € le mètre carré. Il en va de même en matière de population », explique, dans le quotidien économique, Thierry Vignal. Selon Meilleurs Agents, leur taux de rendement brut est en moyenne de 7,7 à 8,9%. 

La ville de Poitiers affiche une rentabilité brute pour un 20 m2 de 8,5%. Mais elle dispose aussi d’un pourcentage important de locataires, qui représentent près de 70% de sa population totale. Ville étudiante, la préfecture de la Vienne a également un taux de chômage de 6,1%, inférieur à la moyenne nationale. De plus, sa démographie est croissante. Au total, Poitiers a un score de risque global de 1,87 sur 5, ce qui en fait une ville particulièrement intéressante et rassurante pour les investisseurs.

Reims à la troisième place du podium

De son côté, Nancy occupe la deuxième place du classement des villes où investir. Elle affiche un taux de rentabilité brut pour un 20 m2 de 8,9%. Le pourcentage de locataires y est de 69,6%. Cependant, sa croissance démographique est plus faible et son taux de chômage plus haut (7,3%) que Poitiers. De plus, les prix de l’immobilier y ont évolué de 6,9% en un an, contre + 9,3% à Poitiers. Nancy dispose d’une note de risque de 2,36 sur 5, selon les données de Meilleurs Agents. 

La troisième place est occupée par la ville de Reims, rapporte Les Echos. Le pourcentage de locataires par rapport à la population totale y est de 70,8% et son marché immobilier est dynamique, avec une hausse de 7,8% des prix en un an. Cependant, la ville compte moins d’étudiants. De plus, son taux de chômage s’élève à 8,6%. La rentabilité brute d’un 20 m2 est de 7,7% à Reims. La commune obtient un score de risque total de 2,42 sur 5.