Se connecter S’abonner

« Investissement locatif : Comment échapper à la pression fiscale ? »

Effectuer un investissement locatif est plus avantageux d’un point de vue fiscal et patrimonial, d’autant plus en choisissant un meublé. Par Jérome Rusak, Président de L&A Finance.

Investissement locatif
Jérome Rusak, Président de L&A Finance

L’investissement locatif nu présente certains avantages tels qu’un bail de 3 ans, un investissement de départ limité au prix du bien sans se soucier de « l’habillage » de celui-ci ou des travaux d’entretien mesurés à l’usage. Par contradiction, le montant du loyer sera inférieur par rapport à celui d’une location meublée. Il sera encadré (indice Insee à respecter), avec un bail plus rigide. Malgré une durée de location plus courte, des vacances locatives et des coûts de renouvellement du mobilier, la location meublée bénéficie de loyers plus élevés. Ainsi que d’un bail plus équilibré dans sa relation avec le locataire et surtout d’une fiscalité bien plus intéressante.

C’est ici tout l’intérêt de l’investissement locatif meublé. Vos revenus locatifs ne seront pas fiscalisés ! L’idée ici est la suivante : sous le régime BIC, le bien va pouvoir être amorti sur un certain nombre d’années. Le déficit “BIC meublé” créé, pourra être placé en réserve. Il viendra aussi éponger les bénéfices au fil du temps et ainsi permettre d’obtenir des revenus non fiscalisés. 

Investissement locatif : une gestion chronophage

L’important avant tout est de bien définir son degré d’implication dans la gestion du bien. L’investisseur peut opter pour une gestion classique, c’est-à-dire s’occuper soi-même de la gestion (maintenance, travaux, disponibilité pour ses locataires…). L’implication s’élève alors.

Mais aujourd’hui, beaucoup de personnes ne souhaitent plus s’impliquer dans cette gestion, car cela est très chronophage. D’où la démocratisation des résidences gérées (de type Ehpad, tourisme…). En effet, un gestionnaire professionnel gère le bien. Il supporte par la même occasion les coûts engendrés par le bien. De plus, l’investisseur est lié avec lui par un bail meublé qui est souvent plus à l’avantage du propriétaire que du locataire.

En tant qu’investisseur, il sera donc plus avantageux d’un point de vue fiscal et patrimonial d’effectuer un investissement dans un bien locatif meublé. Il ne reste plus qu’à préciser son objectif, comprendre le rendement net réel après la fiscalité et également se rapprocher de son conseiller en investissement financier afin d’établir des simulations financières précises.