Le numérique à la conquête de la gestion locative

La loi Elan a posé les bases de la numérisation de la gestion locative. Mais les progrès se font petit à petit.

Bail numérique, assemblée de copropriété via visioconférence... Ce sont les nouveautés de la loi Elan. Crédit: Istock

Un bail dématérialisé, une AG de copropriétaires via Skype… Toute une série de mesures pour numériser la gestion locative ont été incluses dans la loi Elan (Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique), votée en novembre 2018.

Un bail numérique en 2020

Pour autant, la révolution ne devrait pas se faire en un claquement de doigts mais petit à petit. Une des mesures phares, le bail numérique, ne devrait pas être disponible avant le 24 avril 2020, selon Seloger.com. Ce bail sera toujours soumis à la loi du 6 juillet 1989. Un régime d’agréments des prestataires qui assisteront numériquement les locataires et les bailleurs pour rédiger ce bail sera défini par ordonnance du gouvernement. Il faut aussi régler les modalités de transmission du bail numérique aux services de l’Etat et à l’Anil, l’Agence nationale pour l’information sur le logement.

La signature de ce bail pourra se faire électroniquement et à distance. L’acte de cautionnement manuscrit et les documents à l’intention du locataire se dématérialisent aussi, avec la loi Elan. Cette dernière prévoit aussi des instruments pour lutter contre l’absence des copropriétaires lors des assemblées générales annuelles, explique Le Monde.

A LIRE >>> Permis de louer : de plus en plus de communes contrôlent les logements mis en location

Des agents immobiliers dématérialisés

En effet, les copropriétaires peuvent utiliser un système de visioconférence pour pouvoir participer à l’AG, « ou tout autre moyen de communication électronique permettant leur identification ». Ils peuvent aussi voter par correspondance. Mais les acteurs du secteur ne sont pas convaincus : l’identification n’est pas toujours permise de façon précise, les copropriétaires ne sont pas toujours en mesure d’investir dans ces technologies. D’autres soulèvent le fait que souvent la communication n’est pas fluide et parfaite.

Dans ce filon de la numérisation de la gestion locative, certains se sont lancés et ont créé des agences qui gèrent à distance à votre place, comme Homepilot. Choix du locataire, rédaction du bail… tout se fait sur une plateforme en ligne. La société gère 700 logements à Paris et dans sa banlieue.

Sur le même thème

Immobilier locatif Location

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique