Immobilier : les prix sont à la hausse dans les grandes villes

Dans certaines villes françaises, en avril 2019, l’augmentation des prix du mètre carré a été plus importante qu’à Paris.

Les prix ont progressé de 1% en avril 2019. Crédit: Istock

Le printemps, une période de regain de l’activité immobilière, selon le site d’estimation meilleursagents.com. Durant cette période, on constate 10 à 15% de transactions en plus par rapport au reste de l’année. Selon son baromètre national mensuel des prix de l’immobilier paru il y a quelques jours, le site note des ventes plus rapides et des acquéreurs plus nombreux durant le mois d’avril : une vente dure quatre à cinq jours de moins qu’il y a trois mois. Au niveau national, le mètre carré s’échange à 2 546 euros, en progression de 0,3% en avril.

Lyon et Rennes, des marchés dynamiques

Le baromètre relève la vitalité des marchés immobiliers dans les grandes villes françaises. Depuis le début de l’année, les prix dans les 50 plus grandes villes, hors banlieue parisienne, ont progressé de 1%. Le mètre carré est en augmentation à Lille (+0,5%, à 2 586€/m²), Strasbourg (+0,1%, 2 837€/m²), Toulouse (+0,5% ; 2 976€/m²) et Marseille (+0,4%, 2 631€/m²).

Dans certaines villes, les prix ont plus progressé en avril qu’à Paris. C’est le cas de Lyon (+1,5%, à 4 303€/m²), Rennes (+1,5%, 2 875€/m²), Nantes (+1,2%, 3 185€/m²) et Montpellier (+1,0%, 2 779€/m²). Du côté de Paris, la hausse est de 0,8% et le prix moyen du mètre carré atteint 9 611€.

A LIRE >>> Immobilier locatif: avez-vous intérêt à adopter le statut de loueur en meublé professionnel ?

Bordeaux et Nice, en repli

D’autres villes connaissent des baisses cependant. C’est le cas de Bordeaux, où le tarif du mètre carré s’est rétracté de 0,7%, à 4 319€/m², et Nice, où la baisse est de 0,4%, à 4 126€/m². Ce qui ne constitue pas une nouveauté, selon meilleursagents.com, puisque dans ces villes, les prix baissent depuis un an environ.

Dans la capitale, un nouvel arrondissement va bientôt faire son entrée dans le club des arrondissements où le mètre carré vaut plus de 10 000 euros. Il s’agit du 11e où les logements se sont vendus en moyenne avec un mètre carré à 9 916 euros. Et ce sont les studios et les T2 qui sont les plus demandés à Paris. L’appétit des acquéreurs pour ce type de bien a fait augmenter les prix de 1% en un mois. Également, le baromètre rappelle que l’indice des prix immobiliers a augmenté de 55,3% en dix ans à Paris.

Sur le même thème

immobilier Prix de l'immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique