Immobilier: entre 2000 et 2018, le prix du foncier a augmenté de 200%

Alors que le prix de l’immobilier augmente de 115%, celui des terrains a explosé de 200%, selon une étude des notaires. 
Les notaires notent que la crise de 2008 a marqué un tournant dans le prix du foncier. Crédit: iStock.

Si les prix des maisons neuves comme anciennes se sont envolés en moins de vingt ans, celui du foncier a explosé. Selon une étude des notaires, relayée par Le Figaro, entre 2000 et 2018, l’immobilier a augmenté de 115% et le prix des terrains a presque triplé, avec une hausse de 200%. En comparaison, le coût de la construction n’a augmenté que de 50%. 

Disparités entre les villes et la campagne 

Les prix de tous les terrains enflent largement mais il y a une grande disparité entre ceux qui se trouvent en ville et ceux qui se trouvent à la campagne. Ainsi, en 2018, il faut compter 130 euros au mètre carré médian dans les zones urbaines contre 90 euros pour les espaces périurbains et 45 euros dans les zones rurales. En dix-huit ans, le rapport de prix entre les terrains périurbains et les terrains à la campagne passe de 1,7 à 2, alors que celui entre les grandes villes et le périurbain passe de 2 à 1,5. 

« Le phénomène de métropolisation est largement à l’origine de cette évolution puisque la disponibilité de terrains à bâtir n’a cessé de se raréfier », précise le quotidien. Les notaires notent également que la crise de 2008 a marqué un tournant dans le prix du foncier. Depuis, acheter une parcelle dans les grandes et moyennes villes coûte de plus en cher. Avant 2009, les terrains à la campagne étaient les plus prisés. 

A LIRE >> Immobilier: pour la moitié des Français, les prix vont baisser après le confinement

Plus le terrain est petit, plus il est cher

Par ailleurs, la taille des parcelles diminue. En 2000, les terrains de moins de 600 mètres carrés représentaient 10% des ventes à la campagne, 20% des ventes en ville. En 2018, c’est 30% à la campagne et 50% dans les zones urbaines. De plus, les parcelles petites se vendent plus cher : six fois plus cher au mètre carré pour les terrains de moins de 600 mètres carrés par rapport à des espaces à construire de plus de 1 500 mètres carrés.

Sur le même thème

Prix de l'immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique