Immobilier: les prix continuent d’augmenter

Sur trois mois, les prix de l’immobilier dans l’ancien ont augmenté de 2,1% selon le dernier baromètre LPI-SeLoger.
En août 2020, le mètre carré dans l’ancien se vend 3 754 euros. Crédit: iStock.

Pour beaucoup, les Français ont repris leur projet immobilier à la sortie du confinement, les recherches, les mises en location, les déménagements ont largement augmenté cet été. Cependant, il semblerait que le marché immobilier connaisse tout de même une baisse de son activité annuelle, de l’ordre de 18%, selon le baromètre LPI-SeLoger. « Le rebond technique de la demande, constaté depuis la sortie du confinement, n’a pas été suffisant pour permettre au marché de renouer avec les niveaux d’activité de l’année dernière », note ainsi son porte-parole Michel Mouillart.

Pas de baisse des prix avec la crise sanitaire

Si l’immobilier a connu un ralentissement de son activité, ce n’est pas le cas des prix au mètre carré. En effet, la crise sanitaire et économique semble ne pas avoir eu d’impact sur les prix de la pierre. La France se trouve toujours dans le même schéma : une demande importante fait face à une offre réduite. Les tensions sur les prix se seraient « même renforcées », selon SeLoger. Ainsi, la valeur des logements continue son augmentation.

En août 2020, le mètre carré dans l’ancien se vend 3 754 euros. Cela représente une augmentation de 2,1% sur trois mois et de 5,2% sur l’année. Les Français s’intéressent de plus en plus aux maisons, sur un an, leur prix a augmenté de 5,7% contre 4,8% pour les appartements. Sur trois mois, les logements collectifs gonflent de 1,2% et les individuels de 1,1%.

Des disparités selon les métropoles

De grandes disparités existent toutefois dans l’évolution des prix immobiliers. Quelles métropoles connaissent une hausse des prix importante sur l’année ? À Rennes, la valeur des maisons a augmenté de 15,5% et celle des appartements de 9,9%. Les logements individuels coûtent 10,5% plus cher à Nancy tandis que le prix des appartements a augmenté de 6,3%. À Lyon, on observe une hausse de 9,7% sur les appartements et de 6,8% sur les maisons.

Sur le même thème

immobilier Prix de l'immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique