Immobilier: les prix ont baissé à Paris en août pour le deuxième mois consécutif 

Sur trois mois, les prix de la pierre à Paris ont baissé de 4,2% en août 2020, selon SeLoger. 

En s’intéressant à la moyenne de l’année, toutefois, les prix au mètre carré reste en hausse. Ils montaient de 5,5% en juin, puis de 4,6% en juillet et enfin, de 4,5% en août. Crédit: iStock.

Sur l’année, le mètre carré dans la capitale s’affiche à 10 656 euros, mais sur la moyenne trimestrielle, le prix passe en dessous de la barre de 10 000 euros, soit 9 971 euros, selon les chiffres de SeLoger. En août, l’immobilier parisien est en baisse de 4,2% sur trois mois. Une diminution qui peut paraître étonnante quand on sait que les prix parisiens atteignaient des records avant la crise sanitaire et économique. 

Comment expliquer cette baisse ?

SeLoger avance plusieurs explications à cette évolution, et il ne s’agit pas seulement de l’effet direct de la pandémie de coronavirus. La « traditionnelle apathie estivale qui touche le marché de l’immobilier » pourrait également avoir eu un impact sur les prix. Par ailleurs, le confinement a changé les attentes des Français et des Parisiens sur leur lieu de vie. Beaucoup souhaitent désormais disposer d’une pièce supplémentaire pour travailler ou d’un espace extérieur. Des souhaits qui semblent particulièrement difficiles à réaliser à Paris. Certains potentiels acquéreurs se détournent donc de la capitale. Ainsi, un cadre sur trois envisage de quitter Paris. 

Enfin, cette tendance ne semble pas totalement inattendue, puisqu’elle « ne fait que confirmer une évolution amorcée dès l’été 2017 », affirme le porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, Michel Mouillart. Malgré le caractère très tendu du marché immobilier de la capitale, ce n’est pas la première fois qu’une telle baisse est observée. En août puis en novembre l’année dernière, des baisses trimestrielles de 3,1% puis 1,8% étaient enregistrées. En s’intéressant à la moyenne de l’année, toutefois, les prix au mètre carré restent en hausse. Ils montaient de 5,5% en juin, puis de 4,6% en juillet et enfin, de 4,5% en août. 

A LIRE >> Construction de logements: en juillet, les autorisations ont continué de baisser, les chantiers ont repris

Deux arrondissements en baisse sur l’année 

Dans tous les arrondissements, les prix montent sauf dans deux quartiers, qui font partie des secteurs les plus chers de Paris. Il s’agit du IVe et du VIe arrondissement. Le premier voit la valeur de la pierre baisser de 2,2% sur un an tandis que le deuxième diminue de 1,1%. L’arrondissement le plus cher est le VIIe qui atteint 14 503 euros le mètre carré et augmente de 3,3%. 

Sur le même thème

Immobilier à Paris Prix de l'immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique