Se connecter S’abonner

SCPI : objectifs de rendement atteints pour Corum en 2020 !

Les deux SCPI stars de la société de gestion, Corum Origin et Corum XL, ont affiché des rendements supérieurs 5,5%. La dernière née, Eurion, a dépassé les 10%…

corum

La société de gestion a fait état, jeudi matin, de bonnes performances pour ses SCPI Corum Origin et Corum XL. La première a atteint un taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) de 6%, en plein dans l’objectif que s’était fixé la société de gestion. Corum XL a vu son rendement effectif à 5,66%, au-delà des 5% espérés. Enfin, Eurion, la dernière SCPI du groupe tournée vers le marché européen, qui a vu le jour l’an passé, affiche un rendement exceptionnel de… 10,39%, avec un objectif de 4,50% ! Un taux à appréhender au regard de la jeunesse du véhicule, et du faible nombre d’investisseurs : entre 3.000 et 4.000 aujourd’hui pour un portefeuille de 6 immeubles. Il serait donc plus qu’hasardeux de considérer que la SCPI délivrera à l’avenir de telles performances.

La société de gestion a aussi fait part de rendements compris entre 3,73% et 11,4%, selon les formules choisies, pour son assurance vie lancée le 16 mars dernier par Corum : Corum Life. Un contrat 100% en unités de compte (UC), composées de ses SCPI et fonds obligataires, et sans frais d’entrée ou de gestion. Contrat « dont les seuls sont ceux de ses sous-jacents, les SCPI et les fonds obligataires composant le contrat », explique Frédéric Puzin, président de Corum. A noter qu’un fonds en euros est en préparation, mais ne sera pas une composante majoritaire du support, précise-t-on chez Corum.

La collecte nette globale s’est quant à elle établie à 509 millions d’euros pour ses trois SCPI, et 15 millions pour son contrat d’assurance vie. « Dans un contexte économique profondément dégradé et incertain, le taux d’occupation des immeubles s’est maintenu à un très haut niveau (taux d’occupation financier de plus de 98 %) et le taux d‘encaissement des loyers a été proche de la normale », ajoute Corum.

Quelles perspectives pour cette année ?

Sur ce point, la société de gestion s’est montrée rassurante quant aux demandes de reports ou suspensions de loyers. Sur l’ensemble de ses SCPI, un tiers des locataires en ont sollicité, dont 31% en France. Soit un impact de 1% environ sur les loyers encaissés par le groupe. Dans le détail, par secteur d’activité, 97% des demandes ont émané de l’hôtellerie, 47% des commerces et 14% des utilisateurs de bureaux. Plus singulièrement, la tendance a touché 70% de la logistique et 50% de la santé.

Corum, qui affiche près de 4 milliards d’euros d’actifs sous gestion et près de 60 000 clients côté SCPI et plus de 1.000 clients côté assurance vie, se dit « prêt à affronter 2021 ». Les SCPI vont continuer « à réaliser des investissements leur permettant de diversifier leur patrimoine et de rester compatibles avec leur objectif de performance, et à saisir les opportunités générées par la situation économique, le marché immobilier, et le cours des devises pour CORUM XL (investie hors zone euro) », SCPI qui a d’ailleurs signé un récent investissement au Canada.

Le groupe entend donc « poursuivre son développement » en 2021, année qui devrait continuer malgré tout à secouer aussi le monde des SCPI.