Se connecter S’abonner

Retraite : 6 SCPI solides pour améliorer votre pension

A condition d’être conscient des contraintes, comme une liquidité aléatoire, les sociétés civiles de placement immobilier sont une solution intéressante pour renforcer ses revenus à la retraite. Il n’en faut pas moins être sélectif.

taxe foncière

SCPI. Cet acronyme désigne les Sociétés civiles de placement immobilier. De quoi parle-t-on au juste ? D’investir dans l’immobilier papier. Précisément, en achetant des parts dans une SCPI, qui va acquérir et gérer pour vous un patrimoine immobilier locatif (bureaux, murs de magasins, entrepôts, etc.). Et vous en restituer pour partie les loyers perçus. Intérêt de ce placement : vous n’avez pas les soucis de gestion d’un bien en direct et la multiplicité des biens achetés par la SCPI réduit les risques. Et pour sa retraite, comment utiliser cet outil ? Premier cas, vous êtes loin de la retraite. A priori, la SCPI ne vous concerne pas puisqu’elle verse des revenus réguliers dont vous n’avez, pour l’heure, que faire. En fait, non. Le mode de souscription de la SCPI est alors primordial. Évitez un achat en pleine propriété, sauf si c’est dans le cadre d’une assurance vie qui permettra de conserver les revenus au chaud sans fiscalité, et envisagez un achat de SCPI à crédit. Là, les revenus perçus vont venir en partie rembourser l’emprunt, une épargne programmée complétant si nécessaire. L’objectif est de se construire un patrimoine retraite par l’effet de levier du crédit.

Autre solution : on achète des SCPI en nue-propriété temporaire. Pendant la durée fixée, de trois à vingt ans, le souscripteur ne perçoit pas les revenus de la SCPI. Mais pour compenser ce manque à gagner, le prix d’achat de la SCPI sera fortement réduit, autour d’un tiers pour une nue-propriété de dix ans. Avec la valorisation des parts, une fois pleinement propriétaire, l’espérance de rendement est très bonne, avec peu de risque à la clé. Et au terme, le souscripteur percevra aussi les revenus de la SCPI.

Reste le cas où vous avez besoin de revenus complémentaires quasi-immédiats, la retraite étant imminente. Les SCPI de rendement (et non fiscales) sont une alternative en vogue. En 2020, le taux fut en moyenne de 4,18 % avant impôts, plus une valorisation des parts de 1,12 %. Difficile de trouver mieux pour un placement au risque maîtrisé. Ce rayonnement va-t-il perdurer ces prochaines années ? Le choix de SCPI solides est dans ce contexte primordial (voir notre sélection ci-dessous). Attention, cet investissement comporte quelques écueils : frais d’entrée élevés (10 % en moyenne), liquidité aléatoire, et fiscalité consistante, avec une imposition au barème progressif de l’impôt et aux prélèvements sociaux (17,2 %).

Exemple : vous avez investi 50 000 euros dans des SCPI, percevez 4 % de revenus, soit 2 000 euros. Si vous êtes dans la tranche à 30 %, vous en laisserez 944 au fisc ! Le rendement net du placement tombe alors à 2,1 %. Il existe quelques ficelles pour minimiser la case impôts, comme loger ses SCPI dans une assurance vie, mais le choix de contrats bien achalandés reste maigre (voir chez les courtiers en ligne surtout) et c’est coûteux (frais de gestion du contrat).

Notre sélection

Corum Origin / Corum :
Prix de la part : 1090 € ; rendement 2020 : 6,00 % ; Notre avis : SCPI diversifée au rendement haut et régulier. Contenu très européen (seulement 7% du portefeuille en France), avec taux d’occupation des immeubles très élevés. Créée en 2012, donc encore assez jeune sur le marché.

FructiPierre / AEW Ciloger :
Prix de la part : 606 € ; rendement 2020 : 3,36 % ; Notre avis : SCPI de 1974, solidement implantée donc, pesant plus d’un milliard d’euros. Rendements attribués très réguliers au fil des années. SCPI de bureaux situés aux deux tiers en Ile-de-France.

Immorente / Sofidy :
Prix de la part : 337 € ; rendement 2020 : 4,42 % ; Notre avis : énorme SCPI (3,5 milliards), très ancienne (créée en 1988), une référence sur le marché. Très diversifiée (commerces de centre-ville à l’origine, bureaux, hôtels… récemment). Eligible à l’assurance vie.

PFO2 / Perial AM :
Prix de la part : 196 € ; rendement 2020 : 4,50 % ; Notre avis : démarche environnementale au cœur de la stratégie d’investissement (bureaux à 91%, 42% des biens en région parisienne). Egalement des investissements en Allemagne, bonne diversification. Bonne expérience du gestionnaire dans l’immobilier d’entreprise.

Pierval Santé / Euryale :
Prix de la part : 200 € ; rendement 2020 : 4,95 % ; Notre avis : spécialisée sur les actifs immobiliers de santé, secteur porteur (vieillisement). Grande diversité des acquisitions: établissements de soins, de cliniques, d’Ehpad, de cabinets médicaux… Moitié du patrimoine à l’étranger.

Primopierre / Primonial REIM :
Prix de la part : 208 € ; rendement 2020 : 5,04 % ; Notre avis : bonne antériorité (2008) pour cette SCPI de bureaux, avec une grosse capitalisation (3 milliards d’euros). Performances solides. Capacité à se positionner sur des immeubles de taille importante.

Prix de la part à mi-juillet 2021. Rendement : il s’agit du TDVM ou taux de distribution sur valeur de marché.